L’immobilier après le confinement : et si c’était le moment de se lancer ?

La période post-confinement pourrait-elle se révéler favorable à un projet immobilier ? Selon deux récentes études menées par SeLoger et le groupe Figaro, les Français restent prudents mais gardent confiance en la pierre. Décryptage.

 

L’immobilier comme valeur refuge

Le confinement a-t-il eu raison de l’envie d’acheter des intentionnistes ? Contre toute attente, la réponse à cette question semble être non. Une première étude publiée par Seloger et l’Observatoire du Moral Immobilier[1] révèle en effet que sur le marché de l’immobilier, l’optimisme reste de mise. Pas moins de 7 français sur 10 se disent confiants quant à la réalisation de leur projet dans les 6 prochains mois tandis qu’1 Français sur 2 entend s’y atteler dès la fin du confinement. Et si 39% des acheteurs interrogés connaissent un retard dans leurs démarches, seuls 13% d’entre eux envisagent de reporter l’achat ou la vente de leur logement à 2021. Enfin, ils ne sont que 2% à faire le choix de tout annuler. Un chiffre somme toute marginal.

 

Un budget inchangé, mais des taux qui pourraient augmenter

Côté finances, c’est également la confiance qui règne. Le budget reste inchangé pour 86% des futurs acquéreurs sondés. Néanmoins, 50% d’entre eux pensent que les taux de crédit vont progressivement augmenter. Rappelons qu’avant le début du confinement, les conditions d’octroi de prêt s’étaient déjà quelque peu resserrées. 40% des porteurs de projet redoutent désormais que ces conditions ne se durcissent encore davantage. Une situation qui devrait pousser les futurs acquéreurs à se lancer, sans trop tarder.

 

Marché immobilier : entre baisse de prix et attentisme

Une seconde étude, menée cette fois par Figaro Immo et Figaro Immoneuf[2] précise que dans le contexte actuel, les acheteurs restent toutefois prudents. Si 8 personnes interrogées sur 10 déclarent avoir toujours l’intention d’acheter un bien immobilier, une grande majorité des sondés (84%) précise en effet qu'elle sera très vigilante sur les prix. L’après crise pourrait donc être marqué par un certain attentisme qui ralentirait la reprise, par une modification des critères d’achat et parfois, par une baisse des prix.

 

Immobilier et accélération de la transformation digitale

Pour minimiser l’impact du confinement dans le secteur immobilier, des mesures fortes ont rapidement été mises en place. Parmi elles, un décret publié au journal officiel le 4 avril 2020, qui autorise les notaires à signer certains actes authentiques à distance.

Dans le même temps, la transformation numérique s’est accélérée chez un grand nombre de professionnels. Par exemple, certains promoteurs ont lancé des processus de commercialisation entièrement basés sur le digital. Tandis que des agents immobiliers ont proposé l’auto-estimation de biens entièrement à distance.

Autant d’initiatives porteuses permettant aux professionnels de continuer à travailler et aux projets immobiliers de se poursuivre, dans cette période très particulière.

 

Aujourd’hui VINCI Immobilier reste mobilisé et met à disposition des guides et simulateurs pour mieux accompagner les futurs acquéreurs et les investisseurs locatifs, dans le neuf. Découvrez également nos appartements neufs en avant-première commerciale, partout en France. Des logements situés dans des secteurs recherchés et où il fait bon vivre. Inscrivez-vous et soyez prévenu de la mise en vente et bénéficiez ainsi du meilleur choix !


[1] https://edito.seloger.com/actualites/france/immobilier-1-acheteur-2-veut-reprendre-projet-fin-confinement-article-37276.html

[2] https://immobilier.lefigaro.fr/annonces/edito/acheter/je-cherche-mon-bien/etude-comment-reagissent-les-acquereurs-immobiliers-face-a-la-crise-du-coronavirus?utm_campaign=FI%20PRO&utm_source=hs_email&utm_medium=email&utm_content=86992441&_hsenc=p2ANqtz-8IL2bgeyVFQgona2OQpJTWBc-Z6QXDA-rlHm4txlCSRNf1VatpImeK9sZsI6YPK_Msijot30ZTcOPQQvX4XV-LNFsMUc7aXcTWjvuIPH0h6M3zXpU&_hsmi=86992441