Quelle aide financière pour mon premier achat immobilier ?

Un premier achat immobilier représente un engagement financier important. Un coup de pouce est souvent le bienvenu. Quelles sont les aides financières disponibles ? A quelle(s) porte(s) frapper pour monter son plan de financement ? Quels sont profils concernés par les aides à l’accession à la propriété ?

Les prêts aidés ou à taux bonifié

  • Le prêt à taux zéro (PTZ) : c'est une aide au premier achat immobilier. Il permet de financer l’achat ou la construction de la résidence principale, sous conditions de ressources. Le montant que vous pouvez emprunter en bénéficiant d’un taux à 0 % dépend également de la composition de votre foyer et de la zone où vous habitez. Pour savoir combien vous pouvez emprunter avec le prêt à taux zéro, retrouver notre simulateur PTZ.
  • L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) : il accompagne les travaux de rénovation énergétique, pour un montant compris entre 7 000 € et 30 000 € selon les travaux financés. Les travaux éligibles sont les travaux d'isolation ou d'installation d'équipements, les travaux d’amélioration de la performance énergétique globale et les travaux de réhabilitation d’un système d'assainissement non collectif.
  • Le prêt d’épargne logement : réalisé à partir d’un plan d’épargne logement (PEL), ce dispositif permet d’emprunter jusqu’à 92 000 € à un taux défini à l’avance, tout en accumulant des intérêts pendant la phase d’épargne. C'est une aide à considérer pour un premier achat immobilier.
  • Le prêt conventionné (PC) : il s’adresse aux personnes qui souhaitent réaliser des travaux ou faire l’acquisition de leur résidence principale. Il est accordé sans conditions de ressources et bénéficie d’un taux d'intérêt plafonné.
  • Les prêts d’Action Logement : plusieurs prêts sont proposés pour venir en aide aux salariés lorsqu’ils réalisent des travaux dans leur habitation ou souhaitent devenir propriétaires de leur résidence principale.

L’accession sociale

  • Le prêt social location-accession (PSLA) : il est consenti aux opérateurs HLM puis transférer aux ménages emprunteurs. Pour ce faire, le ou les occupants du logement doivent avoir activé une option d’achat.
  • Le prêt d’accession sociale (PAS) : il permet aux personnes ayant des revenus modestes de devenir propriétaires de leur résidence principale.
  • Bail réel solidaire : il permet de dissocier le foncier du bâti pour abaisser le coût du logement et faciliter l’accession à la propriété des ménages modestes. VINCI Immobilier propose par exemple le programme Edenium à Lille.
  • TVA réduite en zone Anru : cette TVA au taux réduit de 5,5 % est une possibilité offerte dans les quartiers prioritaires identifiés par l’Agence nationale de rénovation urbaine (Anru). Elle peut, dans certains cas, s’accompagner d’une prime spécifique. Pour connaître toute notre offre en TVA à taux réduit, rendez-vous sur cette page.

L’aide des proches

  • La donation : il est possible d’aider ses enfants, ses parents ou ses proches en leur transférant une partie de son patrimoine dans un cadre fiscal avantageux.
  • Le transfert de droits PEL : les droits à prêt du PEL peuvent être cédés par le bénéficiaire, à condition que le plan soit ouvert depuis plus de 3 ans.
aide premier achat immobilier

Les autres prêts ou aides

  • Les offres commerciales des banques : les banques désireuses d’attirer les profils jeunes développent parfois des offres commerciales spécifiques en vue de faciliter l’accession à la propriété.
  • Les aides des collectivités pour les primo-accédants : certaines villes ou intercommunalités facilitent l’accession à la propriété pour les jeunes ménages à travers des dispositifs d’aide spécifiques.
  • Les prêts des caisses de retraite ou mutuelles : ces organismes permettent parfois à leurs allocataires ou adhérents d’emprunter une somme d’argent à des conditions préférentielles, dans le cadre d’un projet immobilier.