Logements neufs et économies d’énergie

Offrant de hautes performances, les logements neufs vous permettent de vivre confortablement, tout en limitant le montant de vos factures. De quoi maximiser des économies d’énergie !

Economies d’énergie

Des logements neufs propices aux économies d’énergie

Le degré d’isolation des logements neufs ne cesse de se renforcer au fil du temps. Grâce à des menuiseries performantes telles que les portes en PVC ou les fenêtres à double voire à triple vitrage, les déperditions d’énergie sont considérablement réduites. De plus, les murs possèdent désormais des propriétés isolantes, capables de limiter le phénomène de ponts thermiques. Derniers remparts entre le confort intérieur et les couloirs ou l’extérieur, les portes d’entrée sont quant à elles toujours plus étanches. Le tout, en offrant également des équipements de sécurité renforcés, via des dispositifs anti-effractions innovants et efficaces.

Une isolation phonique performante, pour plus de confort

Dans les logements neufs, l’isolation phonique est pensée dès la conception du logement. Celle-ci doit, d’ailleurs, répondre à minima aux exigences de la Nouvelle Réglementation Acoustique (NRA). Ainsi, la conception architecturale intègre désormais une isolation acoustique de qualité pour l’ensemble des parois. Parallèlement, les éléments qui constituent les façades tels que murs, sols, toitures et parois vitrées prennent désormais en compte les exigences de confort de l’occupant.

Le neuf pour trouver plus facilement des locataires

L’isolation phonique et thermique est un point clé si vous achetez votre logement, mais aussi, si vous êtes investisseur immobilier. En effet, les logements neufs disposent d’un degré d’isolation renforcé de quoi permettre aux occupants de profiter d’un maximum de confort et d’économies sur le montant de leurs factures énergétiques. Par conséquent, il est plus facile de trouver des locataires si vous proposez un bien neuf. De plus, les occupants ont tendance à y rester plus longtemps : les vacances locatives sont, ainsi, sensiblement limitées.

Des normes énergétiques toujours plus strictes

Les logements neufs sont soumis à une réglementation thermique particulièrement stricte. Au cours des dernières années, les labels énergétiques qui s’y rattachent se sont d’ailleurs multipliés. L'objectif commun est de réduire l’impact environnemental du bâtiment, plus gros consommateur d’énergie de France.

Ainsi, depuis le 1er janvier 2013, Réglementation Thermique 2012 (ou RT 2012) est le label public de référence. Celui-ci prévoit des limites de consommation d’énergie primaire de 50kWh par m2 et par an, tout en tenant compte des spécificités régionales. La consommation sur les bâtiments anciens doit quant à elle diminuer de 38%.

Encore plus exigeants, le label Haute Performance Energétique (HPE) impose des économies d’énergie supplémentaires de 10%, et le label Très Haute Performance Energétique (THPE), de 20%. D’autres labels privés vont même plus loin. Ainsi, depuis la COP 21, le label Energie + Carbone (E+C-) certifie les logements à énergie positive. La norme BEPOS Effinergie indique, elle, que les bâtiments produisent plus d’énergie renouvelable qu’ils ne consomment d’énergie primaire. Un critère qui sera au cœur de la future RT 2020. Enfin, s’ajoutent à ces normes différentes certifications environnementales. Par exemple, la certification Haute Qualité Environnementale (HQE) indique que les bâtiments intègrent des critères d’exigence environnementaux dès le projet de construction ou de réhabilitation. La certification NF Habitat, délivrée par l'organisme indépendant Qualitel, atteste, quant à elle, de la qualité du logement pour un habitat agréable à vivre, plus sain et plus sûr.

Découvrez dès aujourd’hui tous les logements neufs conçus par VINCI Immobilier, alliant confort et économies d’énergie.