Investir à
Amiens

Amiens est une ville du nord de la France. Traversée par la Somme, elle fait partie du département du même nom au cœur de la région Hauts-de-France.

Pourquoi investir dans l’immobilier à Amiens ?

amiens

Il peut être intéressant d’investir dans l’immobilier à Amiens afin de tirer parti du dynamisme du marché locatif local. La présence de nombreux étudiants et de jeunes actifs contribuent à faire d’Amiens une ville très recherchée. 

Amiens totalise environ 2 200 heures d’ensoleillement. La qualité de vie est au rendez-vous dans cette commune des Hauts-de-France, notamment grâce à la présence de nombreux espaces verts. Outre les hortillonnages accessibles uniquement en barque, on peut citer la Hotoie. Ce parc était autrefois une simple promenade dans le faubourg de Hem. À partir du XVIIe siècle, la zone connaît de profondes transformations, notamment à travers la création de deux canaux plantés de peupliers et la création d’un bassin ovale – le « miroir d’eau » – bordé de tilleuls. Il s’agit aujourd’hui d’un lieu de promenade très apprécié des habitants d’Amiens. Le Jardin des plantes (anciennement le Jardin du Roy) accueille une très belle serre de style Napoléon III. Autre parc remarquable, le parc Saint-Pierre prend place sur d’anciennes friches industrielles. Il s’étend sur quelque 19 hectares et accueille de nombreuses attractions (labyrinthe de filets, trampolines, mini-tyroliennes, parcours aventure, balades à pédalo, traversées à canoë…). Autant d’éléments qui en font un lieu festif et convivial, en particulier l’été… De plus, Amiens abrite de nombreux sites et monuments historiques : la cathédrale Notre-Dame d’Amiens, le quartier Saint-Leu, le musée de Picardie… Les touristes et visiteurs aiment également arpenter les allées du zoo d’Amiens. Amiens est également la ville où Jules Verne s’est installé définitivement, en 1871. Il est ainsi possible de visiter la maison de l’illustre auteur. Depuis Amiens, on peut aussi rejoindre facilement la baie de Somme. D’après le bilan 2022 de l’Agence Somme Tourisme, le tourisme dans le département a attiré 3,2 millions de visiteurs. 

Autant de raisons qui font qu’il peut être opportun d’investir dans l’immobilier à Amiens afin de profiter de son aura touristique. Le top 15 des équipements culturels dans la Somme comprend la cathédrale d’Amiens, les tours Guillaume (Saint-Valery-sur-Somme), le Lochnagar Crater (Ovillers-la-Boisselle), le mémorial terre-neuvien (Beaumont-Hamel), le musée de Picardie (Amiens), la cité souterraine (Naours), ou encore la collégiale Saint-Vulfran (Abbeville). 

Investir dans l’immobilier à Amiens est également un moyen de profiter de la qualité des infrastructures de transport. Amiens est accessible par le réseau routier et autoroutier, notamment via les autoroutes A1, A2, A16, A28 et A29. Il est ainsi possible de rejoindre par la route Paris et Lille en 1 heure 30, et Bruxelles en 2 heures. Amiens est également située à proximité de cinq aéroports : Paris-Charles de Gaulle, Lille, Paris-Beauvais, Amiens Glisy et Méaulte. Enfin, la gare TGV d’Amiens permet de gagner Paris en 1 heure 05 seulement ! 

De plus, il peut être intéressant d’investir dans l’immobilier à Amiens pour capitaliser sur la vivacité de l’activité économique. Avec 15 parcs d’activités et 20 000 m² de bureaux à louer ou en cours de création, Amiens attire de nombreuses entreprises. Le quartier d’affaires Gare – La Vallée est particulièrement attractif. Plusieurs espaces de coworking jalonnent la ville : le Centre Regrus (356 m²), La Coloc (300 m²), La Machinerie (400 m²)… Amiens accueille également trois pépinières d’entreprises : Septentrion, Jules Verne et Amiens le L@b. L’économie locale s’appuie notamment sur trois filières d’excellence : la santé, l’autonomie énergétique et les nouveaux usages numériques.

Enfin, investir dans l’immobilier à Amiens peut permettre de valoriser un capital sur le long terme. D’après des données Meilleurs Agents et des données publiques (notaires, Insee), compilées par Meilleurs Agents, l’envolée des prix immobiliers à Amiens a atteint +14,9 % sur cinq ans.

Quel est le prix immobilier moyen à Amiens ?

Selon le site Meilleurs Agents, le prix moyen de l’immobilier à Amiens est de 2 493 €/m² pour un appartement et de 2 276 €/m² pour une maison. Comme souvent en immobilier, l’emplacement joue un rôle important. « Si le prix du mètre carré à Amiens cote 2 493 € en moyenne, il peut varier entre 1 690 € et 3 272 € en fonction des adresses », estime Meilleurs Agents à propos des appartements.

Quelle est l’évolution du prix du marché sur les dernières années à Amiens ?

D’après le magazine Capital, au cours des trois derniers mois, les prix continuent de progresser à Amiens avec une augmentation de 0,2 % (et de 4,4 % concernant l’année qui s’est écoulée). « Ces variations sont l’illustration de la vitalité du secteur immobilier amiénois », analyse le magazine.

La valorisation du marché immobilier à Amiens se poursuit depuis de nombreuses années. En 2021, une analyse du site SeLoger révélait ainsi qu’acheter à Amiens coûtait presque 15 % plus cher qu’en 2015. Le marché amiénois est particulièrement tendu, d’après les experts de ce site spécialisé : « Il est à noter qu’à l’instar de nombreuses autres villes françaises, dont le marché immobilier s’est considérablement tendu au cours des dernières années, l’offre en termes de logement ne répond pas à la demande, les candidats à l’achat se livrent une concurrence féroce et les négociations font du rase-mottes. » Rien d’étonnant, dans la mesure où il est particulièrement agréable de vivre à Amiens !

Quelles sont les contraintes pour investir dans l’immobilier à Amiens ?

Amiens se situe en zone B1. Il est donc possible d’investir en loi Pinel à Amiens. Pour rappel, le dispositif d’investissement locatif se décline en deux versions : d’une part, le Pinel classique et, d’autre part, le Pinel Plus. Ce dernier permet de bénéficier de réductions d’impôt plus élevées, à condition de respecter certains critères de qualité ou d’emplacement. Vous pouvez profiter du dispositif Pinel jusqu’au 31 décembre 2024.

De plus, l’encadrement des loyers ne s’applique pas à Amiens.

Si vous envisagez d’investir dans un meublé de tourisme, sachez qu’il est nécessaire d’effectuer une déclaration préalable à la mairie de la commune où est situé le logement. À Amiens, cette déclaration peut se faire :

  • Soit par courrier
  • Soit au guichet de l’une des mairies de proximité
  • Soit en ligne. Attention, la déclaration préalable d’un meublé de tourisme en ligne est possible uniquement pour les logements situés sur la commune d’Amiens. Si le logement se situe dans une autre commune d’Amiens Métropole, il est donc nécessaire de réaliser la procédure par courrier ou sur place.

Pour rappel, un meublé de tourisme est un hébergement individuel proposé à la location à des clients de passage, qui l’occupent pour la journée, la semaine ou le mois.

Quel rendement locatif espérer à Amiens ?

Le rendement locatif à Amiens se situe autour de 5 %. C’est en tout cas ce qu’estiment les experts de SeLoger dans une étude parue en 2020 : « L’analyse de nos datas montre que le rendement net que vous pouvez attendre de l’achat, suivi de la mise en location, d’un bien de 50 m² atteint 4,8 %. »

Cependant, il est possible d’atteindre une rentabilité supérieure en faisant l’acquisition d’une petite surface, très recherchée par les locataires (étudiants, jeunes cadres…) ou en achetant un appartement neuf ou ancien dans les meilleurs quartiers d’Amiens. Certains secteurs, comme les quartiers Saint-Maurice et Saint-Pierre, sont considérés comme étant particulièrement attractifs par les locataires. Il peut donc être opportun de miser sur ces zones en vue d’optimiser son investissement locatif à Amiens.

Quels sont les grands projets à venir à Amiens ?

Plusieurs grands projets vont venir renforcer l’attractivité d’Amiens au cours des années qui viennent :

  • La création du futur pôle de la Bibliothèque nationale de France (BnF) à Amiens. Amiens Métropole a été choisie par la BnF afin d’accueillir un nouveau pôle de conservation. Ce dernier sera situé sur le site de l’ancien hôpital nord. Disposant d’une vue en surplomb sur toute la ville d’Amiens, le nouveau pôle de la BnF remplira trois fonctions principales : la mise à disposition d’espaces de stockage hautement sécurisés et à la pointe de la technologie, l’entretien et la restauration des œuvres dans des ateliers dédiés, et l’accueil des visiteurs. Cette importante opération de reconversion urbaine a été officialisée en 2021 et va se poursuivre pendant de nombreuses années.
  • La création d’une nouvelle médiathèque dans le quartier d’Étouvie. Ce nouveau site culturel a été conçu par le cabinet Béal & Blanckaert Architectes. Le projet applique les principes de la construction frugale. Pilotage avec ventilation naturelle, isolation avec du béton en chanvre projeté, chauffage par la chaufferie biomasse communautaire, puits canadien et matériaux biosourcés : rien n’est laissé au hasard sur les 915 m² construits. La nouvelle médiathèque accueille également une salle d’action culturelle et un point information jeunesse. Elle est entourée d’un jardin de lecture reprenant les codes architecturaux des halles.
  • Le nouveau plan vélo. Bénéficiant d’un budget total de 10 millions d’euros, ce nouveau plan a vocation à couvrir la période 2023-2025. Il concerne en priorité les axes structurants que sont les axes traversants, les boulevards et les entrées et sorties de ville. La métropole d’Amiens prévoit de sécuriser les carrefours grâce à des voies réservées aux vélos (carrefours « à la hollandaise »), de créer des pistes cyclables bidirectionnelles et de mettre en place des voies vertes entre le parc de la Hotoie et Renancourt en longeant la Haute Selle). Au total, quelque 30 km de pistes cyclables supplémentaires seront créés. Le projet prévoit également la mise en œuvre de nouveaux équipements comme les sas vélos, les panneaux permettant aux cyclistes de considérer les feux rouges comme des « cédez-le-passage » (panneaux M12), les accroches à vélos, ou encore les flottes à Buscyclette. Buscyclette est le service d’Amiens Métropole permettant la location, le gardiennage et la formation – en milieu scolaire et auprès d’entreprises et d’administrations – autour du vélo.
  • Le démontage de la passerelle Samarobriva. Fermée depuis 2018 en raison de problème de corrosion, cette passerelle de la Somme a été démontée pour donner un nouvel aspect au site.
  • La revitalisation de l’ancienne usine Goodyear. L’ancien site industriel doit accueillir un nouveau bâtiment logistique dédié au stockage et à l’entreposage de plusieurs entreprises de la région. L’initiative doit générer à terme environ 300 emplois supplémentaires pour Amiens Métropole.
  • La livraison de la cité administrative. Ce vaste ensemble de 20 000 m² répartis en trois bâtiments prend place au cœur de la ZAC Gare – La Vallée. La cité administrative regroupe la plupart des services de l’État, soit environ 1 100 agents représentant 18 services de l’administration. La nouvelle construction se veut exemplaire en matière d’architecture durable. L’accent est donc mis sur la maîtrise des consommations d’énergie, que ce soit pendant la phase de construction ou pendant la phase d’exploitation des bâtiments. Le bois a été intégré à tous les niveaux, notamment pour la construction des planchers. Parallèlement, les volumes de la cité administrative ont été pensés pour favoriser les apports en lumière et en chaleur naturelles. Pour une intégration harmonieuse dans l’espace urbain, une large partie des façades des bâtiments est réalisée en tuiles émaillées. Les bâtiments administratifs sont complétés par un restaurant inter-administratif d’une surface de 900 m², ainsi qu’une crèche et son jardin extérieur de 40 m².
  • La restructuration du parc de la Hotoie. Le nouveau projet pourrait valoriser davantage la présence de l’eau, tout en favorisant l’accueil de manifestations importantes sur une large prairie. Une maison de la Hotoie pourrait également être construite à l’entrée du parc, côté zoo.

Vous envisagez d’investir dans le neuf à Amiens ? Retrouvez tous nos programmes disponibles sur notre site internet ou prenez contact avec votre conseiller VINCI Immobilier.

 

Dans quels quartiers investir à Amiens ?

Il s’agit sans doute d’un des quartiers les plus animés de la ville. Avec ses nombreux bars, cafés et restaurants, ce secteur d’Amiens attire donc sans grande surprise les étudiants et les jeunes actifs. Mais on y trouve également de nombreuses familles, qui choisissent d’y habiter afin de profiter de l’atmosphère conviviale de Saint-Leu. Ce quartier amiénois est aussi réputé pour son patrimoine. Né au Moyen Âge, Saint-Leu comporte encore de nombreux vestiges de cette époque. Les maisons de bois, de torchis et de brique qui longent les ruelles pittoresques contribuent à donner au quartier un charme authentique.

Situé au nord-est d’Amiens, ce quartier recèle de nombreuses opportunités immobilières. Niché entre Saint-Leu et Saint-Pierre, le parc Saint-Pierre est un parc paysager contemporain qui met en valeur l’eau et la végétation. Réalisé par l’architecte paysagiste Jacqueline Osty, le parc se prête à de nombreuses activités : promenades, jeux, loisirs… autant d’arguments qui contribuent au succès du quartier Saint-Pierre.

Ce quartier très tranquille voit ses origines remonter au XIXe siècle. À l’époque, l’arrivée du chemin de fer et la révolution industrielle alimentent la croissance de la ville, qui doit repousser ses frontières. C’est ainsi que le quartier Henriville est créé de toutes pièces sur d’anciens terrains appartenant aux hospices d’Amiens. Aujourd’hui, les habitants du quartier jouissent du calme et des nombreux services et commerces installés localement.

Ce quartier urbain et récent est situé sur les hauteurs du sud-ouest de la ville, entre le CHU et les faubourgs du XIXesiècle. Les deux tiers du quartier sont déjà achevés et présentent une alternance d’habitations et de coins de verdure (espaces paysagers, jardins familiaux…). Pourtant, il faut se méfier des apparences ! Malgré son allure résolument contemporaine, ce quartier est chargé d’histoire. Au tout début du XXe siècle, alors que le site n’était constitué que de champs, c’est d’ici que l’aéroplane d’Henri Robart – un des pionniers de l’aviation – décolla. 

Le quartier Saint-Leu

Nos résidences à Amiens

AMIENS (80)L'archipel
En travaux
Pinel

OFFRE PINEL JUSQU'AU 30 JUIN

AMIENS (80)Terra luna
En travaux
Pinel

OFFRE PINEL JUSQU'AU 30 JUIN

  • (a)  TVA à 5,5% sous réserve que les conditions de l'article 278 sexies 11° du Code Général des Impôts soient remplies. Applicable dans le cadre de l’acquisition d’une résidence principale neuve, dans la limite d’un plafond de prix d’achat, aux personnes physiques dont les ressources - à la date de signature du contrat préliminaire ou à défaut, à la date du contrat de vente - ne dépassent pas les plafonds prévus pour le bénéfice de l’aide personnalisée au logement (APL) conformément à l'article L. 411-2 du code de la construction et de l'habitation. La TVA à 5,5% est applicable uniquement aux opérations réalisées en zone ANRU ou situées à moins de 300 m de cette zone. Dans la limite des stocks disponibles. Renseignements et conditions disponibles en espace de vente.

  • (b) TVA à 7% sous réserve que les conditions de l'article 278 sexies 11° du Code Général des Impôts soient remplies. Applicable dans le cadre de l’acquisition d’une résidence principale neuve, dans la limite d’un plafond de prix d’achat, aux personnes physiques dont les ressources - à la date de signature du contrat préliminaire ou à défaut, à la date du contrat de vente - ne dépassent pas les plafonds prévus pour le bénéfice de l’aide personnalisée au logement (APL) conformément à l'article L. 411-2 du code de la construction et de l'habitation. La TVA à 7% est désormais applicable uniquement aux opérations situées à plus de 300 et à moins de 500 m d'une zone ANRU et dont le permis de construire a été déposé avant le 31 décembre 2013 conformément aux dispositions de l'article 29,III-B de la loi de finance du 29 décembre 2013. Dans la limite des stocks disponibles. Renseignements et conditions disponibles en espace de vente.

  • (c) Le BRS ou Bail Réel Solidaire est un dispositif juridique qui permet à un Organisme de Foncier Solidaire (OFS) de dissocier le foncier du bâti. Sur le terrain acquis par l’OFS, un programme immobilier résidentiel est construit et les ménages qui respectent certaines conditions de ressources peuvent y acquérir un logement. Grâce au BRS, ces ménages acquéreurs conservent les droits réels sur leur logement pour une durée allant de 18 à 99 ans, en échange d’une redevance payée à l’OFS. L’éligibilité au BRS n’est pas garantie par VINCI Immobilier, les conditions d’application étant fixées et vérifiées par l’administration fiscale. Renseignements et informations disponibles auprès de nos conseillers commerciaux ou à l’adresse : https://www.vinci-immobilier.com/achat-immobilier/acheter-neuf/bail-reel-solidaire

  • (d) Prix maîtrisés : L’accession à prix social ou à prix maîtrisé est soumise à certaines conditions comme le non dépassement des plafonds de ressources, l’usage du bien comme résidence principale et l’obligation de ne pas avoir été propriétaire les deux dernières années précédant l’acquisition du bien. Conditions détaillées des dispositifs à l'accession aidée disponibles auprès d’un conseiller en espace de vente.

  • (e) Le Dispositif Malraux (article 199 tervicies du CGI) permet à l’acquéreur d’un immeuble ancien situé dans un site patrimonial remarquable couvert par un Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur de bénéficier d’une réduction d'impôt sur le revenu égale à 30% des dépenses de travaux mises à sa charge. Compatible avec le régime de la Vente d’Immeuble à Rénover (VIR), les dépenses éligibles à cette réduction d’impôt sont celles correspondant au prix des travaux réalisés par le vendeur et effectivement payées par l’acquéreur tel que prévu au contrat. Ces dépenses sont retenues dans la limite de 400.000 euros appréciée sur une période globale de quatre ans et doivent être versées par le contribuable jusqu’au 31 décembre de la 3ème année suivant celle de la délivrance de l’autorisation d’urbanisme soit jusqu’au 31 décembre 2026 au cas présent. Dans les 12 mois suivant l’achèvement des travaux, le contribuable s’engage à donner le logement en location nue pendant une durée de 9 ans à usage de résidence principale d’un locataire autre que le propriétaire, un membre de son foyer fiscal ou un ascendant/descendant. Aucune condition de ressources ou de plafonnement du loyer (en dehors des communes appliquant le plafonnement des loyers) ne sont applicables à la mise en location. Le non-respect de l’engagement de conservation et de location du logement ou des conditions de mise en location entrainent la remise en cause de la réduction d’impôt obtenue. La réduction d’impôt Malraux n’est pas soumise au plafonnement des niches fiscales et le montant de réduction d’impôt non imputée sur l’imposition des revenus de l’année de versement des dépenses travaux y ayant ouvert droit est reportable sur l’impôt sur le revenu des trois années suivantes. Votre acquisition poursuit un objectif patrimonial pouvant comprendre un volet fiscal. Votre investissement repose sur la réalisation de travaux immobiliers pour lesquels un professionnel sera votre maître d’ouvrage au travers d’une Vente d’Immeuble à Rénover (VIR) au sens des articles L.262-1 et suivants du Code de la construction et de l’habitation assortie d’une Garantie Financière d’Achèvement (GFA).

     

    Toute publicité relative à une opération d'acquisition de logement destiné à la location et susceptible de bénéficier des dispositions prévues aux articles 199 tervicies, 199 sexvicies et 199 novovicies du code général des impôts :
    1° Permet raisonnablement de comprendre les risques afférents à l'investissement ;
    2° Comporte une mention indiquant que le non-respect des engagements de location entraîne la perte du bénéfice des incitations fiscales, qui doit :
    a) Figurer dans une taille de caractères au moins aussi importante que celle utilisée pour indiquer toute autre information relative aux caractéristiques de l'investissement ;
    b) S'inscrire dans le corps principal du texte publicitaire.
    Tout manquement aux dispositions du présent article est passible d'une amende administrative dont le montant ne peut excéder 100 000 €.
    L'amende est prononcée dans les conditions prévues au chapitre II du titre II du livre V du présent code.