To-Lyon : un symbole de mixité urbaine

Lancé en 2019, le projet a connu en 2022 une nouvelle étape avec la fin du gros-œuvre. La livraison, intervenue en 2023, constitue l’occasion de mettre un coup de projecteur sur cette belle réalisation placée sous le signe de la mixité urbaine. To-Lyon innove par son parti pris architectural et intègre au cœur de sa conception les nouvelles méthodes et philosophies de travail.

Un parti pris architectural avant-gardiste

Les équipes de VINCI Immobilier ont mis à disposition du Groupe APICIL cet IGH (Immeuble de Grande Hauteur) emblématique du renouveau du quartier de la Part-Dieu et de la skyline lyonnaise. Dessiné par Dominique Perrault Architecture, ce programme tertiaire d'envergure est le fruit de 4 ans de défis techniques et logistiques pour sortir de terre une telle opération dans un milieu urbain contraint. 

To-Lyon : un symbole de mixité urbaine

 

To-Lyon : un symbole de mixité urbaine

Située Boulevard Vivier Merle en plein quartier de la Part-Dieu, To-Lyon est en effet une opération parmi les plus importantes menées au sein de la Préfecture du Rhône. Au cœur du 2ème quartier d’affaires français, la tour To-Lyon offre une surface totale de 80 000 m². 

La mixité urbaine avant tout

Haute de 170 mètre, To-Lyon vise à incarner une toute nouvelle génération de tours de bureaux, où cohabitent une grande pluralité d’usages mais aussi, d’usagers. Parmi eux, des salariés de grands groupes, de start-ups ou encore, des co-workers. Mixte, le projet combine commerces, services, tertiaire et hôtellerie. On y trouve, par exemple, une galerie commerciale de 3 500 m², une station vélo et un hôtel 4 étoiles doté de 168 chambres. 

Pièce maîtresse de la reconversion de la Part-Dieu, To-Lyon s’intègre et participe à la transformation globale de tout un quartier. Le bâtiment crée également un nouveau lien entre le quartier d’affaires lyonnais et son pôle d’échange multimodal. Un « PEM » parmi les plus connectés d’Europe et dont la place arborée contribuera au renouvellement de l’image de l’entrée dans la métropole.
 

To-Lyon : un symbole de mixité urbaine

Le groupe APICIL occupera 20 000 m² de la tour de bureaux. Deux autres locataires de renom poseront également leurs valises à To-Lyon au cours de l’année 2023. Il s’agit d’EDF pour 15 000 m² et de Spaces, espaces de coworking, pour 10 000 m². Ce n’est qu’un début pour ce nouveau symbole de la skyline lyonnaise, qui entend contribuer à positionner le quartier Part-Dieu comme second pôle tertiaire de France et qui fera rayonner la Métropole de Lyon à l’échelle régionale, nationale et internationale.
 

To-Lyon : un symbole de mixité urbaine

Un projet exigeant sur le plan de l’environnement

C’est également un projet qui répond à une exigence environnementale élevée. La tour de bureaux vise en effet les certifications HQE Exceptionnel et BREEAM Excellent.
 

To-Lyon : un symbole de mixité urbaine

En somme, To-Lyon est un nouveau lieu de vie ambitieux et ancré dans son temps, comme le décrit Olivier de la Roussière, ancien Président de VINCI Immobilier : « Cette pièce majeure du renouveau du quartier ne modifiera pas seulement la skyline lyonnaise par sa hauteur et son empreinte architecturale, mais aussi par sa capacité à remodeler tout un écosystème et ainsi façonner un nouvel espace public. Elle préfigure une autre manière d’envisager les usages, les mobilités et les modes de travail. La volonté d’intégrer To-Lyon dans son époque et dans son quartier, ainsi que les transformations sociales et sociétales, sont ce qui a poussé VINCI Immobilier à concevoir ce nouveau lieu de vie dans la ville ».

 

Découvrez nos actualités

Arborescence, une architecture biophilique
Saga Universeine
Universeine : 504 logements en VEFA et un ensemble de nouveaux bureaux au cœur de l’écoquartier