Les taux immobiliers sont bas : profitez-en !

Il est aujourd’hui possible d’emprunter à des taux très bas : du jamais vu ! Mais pour obtenir les taux les plus intéressants, il faut afficher son meilleur profil et, bien sûr, négocier…

Présentez un bon dossier

Un achat immobilier s’anticipe : pour trouver le bien de vos rêves mais, aussi, pour monter votre dossier de financement. Economies, épargne salariale, éventuels « coups de pouce » familiaux : toutes les pistes sont à explorer pour doper votre apport personnel. Plus il est important (au moins 10% de votre opération immobilière), plus votre banquier va être rassuré sur vos capacités de gestionnaire. Pour la même raison, évitez les dépenses somptuaires et les découverts dans les mois qui précèdent votre demande de prêt !

 

Faites baisser l’assurance emprunteur

Les banques conditionnent l’obtention du prêt à la souscription d’une assurance qui prend en charge les mensualités en cas de décès, d’invalidité ou de maladie grave de l’emprunteur. En fonction de votre profil (âge, antécédents médicaux…), son taux peut varier entre 0,15 et 0,60% du capital emprunté. Plutôt que d’accepter le contrat « groupe » proposé par votre banque, vous pouvez souscrire un contrat « en direct » auprès de l’assureur de votre choix. C’est le principe de la « délégation d’assurance » avec, à la clé, plusieurs milliers d’euros d’économies.

Vous n’avez pas pensé à cette option lors de la souscription de votre prêt ? Il n’est pas trop tard : vous pouvez désormais résilier le contrat de votre banque et lui en présenter un nouveau dans les 12 mois qui suivent la signature, puis ; à chaque date anniversaire de votre prêt. Si les garanties des deux contrats sont équivalentes, votre banquier n’a pas le droit de refuser le vôtre.

 

Explorez toutes les pistes de négociation

Il existe d’autres sources d’économies pour améliorer encore le taux de votre crédit. Par exemple, sur les garanties du prêt : si vous achetez dans le neuf, préférez le cautionnement d’un organisme spécialisé (Crédit Logement, par exemple) à une hypothèque, plus coûteuse.
Si les frais de dossier vous semblent excessifs, n’hésitez pas à les faire baisser. La diminution des pénalités de remboursement anticipé, dues si vous soldez votre crédit avant son terme, est une autre possibilité. Plafonnées à 3% du capital restant dû (dans la limite d’un semestre d’intérêts) elles peuvent être réduites à 1 ou 1,5%...en faisant jouer vos talents de négociateur !

  • Mes favoris(0)
  • Contacts
  • Historique
  • Nous

    rencontrer

    Vous souhaitez rencontrer un conseiller afin de discuter autour de votre projet

    Prendre un RDV
  • Nous vous

    rappelons

    Vous souhaitez vous faire rappeler par un conseiller

    Se faire rappeller
  • Une

    question ?

    Vous souhaitez poser une question par mail

    Poser une question
  • Nous

    contacter au

289089197643 233033197641 Logements 0