Questions Immobilier

Retour aux thématiques

Quel premier investissement immobilier choisir ?

Un investissement locatif dans l'immobilier nécessite de se poser de multiples questions pour que celui-ci se révèle rentable. Moyen ou long terme, situation géographique, taille du logement, locataire ciblé, budget disponible, déductions fiscales accessibles... font partie des points à étudier de près avant un premier investissement immobilier.

 

Premier investissement immobilier, ne pas se lancer sans avoir bien défini votre projet

Cela peut apparaître comme une évidence, mais un premier investissement immobilier est une décision devant être mûrement réfléchie. Ceci est d'autant plus vrai pour un investissement locatif qui a le plus souvent vocation à se révéler rentable sur le plan financier. D'où l'importance de parfaitement cibler le bien immobilier en adéquation avec votre projet et vos attentes. Superficie, bien logement ancien ou neuf, localisation, location en meublé ou logement vide, autant de points à définir en amont. La décision de louer sur du moyen ou du long terme est également un facteur pouvant influer sur le choix de votre premier investissement, tout comme le budget alloué à cette opération et les déductions fiscales éventuellement accessibles.

 

Quel type de bien choisir pour un premier investissement ?

Si vous optez pour un investissement locatif à moyen terme dans le but d'occuper ce logement dans quelques années ou de le mettre à disposition de l'un de vos enfants, le choix de ce premier investissement se fait en fonction de vos goûts et de vos besoins. En revanche, pour un investissement longue durée destiné à assurer une rente, d'autres questions se posent, à commencer par le type de locataire ciblé. Pour un étudiant, ce qui implique un turnover assez important, l'investissement immobilier concernera essentiellement des studios ou petits logements situés à proximité d'un campus ou en centre-ville. En revanche, pour une famille, une maison ou un appartement de plusieurs pièces avec des commerces à proximité, ainsi que des crèches et des écoles, est à privilégier. Veillez aussi à étudier le marché local et à investir sur des secteurs porteurs pour ne pas risquer de ne pas trouver de locataire ou de voir la valeur de votre bien diminuer au fil des ans. A noter que les logements neufs, vendus plus cher, rapportent en général moins que l'ancien, mais offrent la possibilité de déductions d'impôt (voir ci-dessous).

 

Budget et déductions fiscales pour un premier investissement

Un investissement locatif nécessite bien évidemment de disposer d'un budget adapté à l'objectif ciblé. A moins de disposer de la totalité des fonds, il convient de passer par la case crédit afin de réaliser ce premier investissement. A noter un point important : dans la plupart des cas, le montant des loyers perçus s'avère inférieur aux mensualités de ce crédit. Il convient donc de bien calculer votre effort d'épargne, c'est-à-dire la somme maximale que vous pouvez investir chaque mois en attendant que votre crédit soit remboursé et que cet investissement locatif vous rapporte de l'argent. Dans ce cadre, plus votre apport personnel est important, plus l'effort d'épargne est réduit, voire nul. A noter également que vous pouvez déduire de vos revenus liés à la location les intérêts du prêt souscrit. De ce fait, plus l'emprunt est important, plus vous bénéficiez de déductions fiscales. Enfin, investir dans le neuf permet, grâce au dispositif Pinel, de déduire une partie de vos impôts sur une durée de 6, 9 ou 12 ans. Autant d'avantages fiscaux qui expliquent l'engouement suscité par l'investissement locatif.
 

Afficher les thématiques