ic-search
Recherche
ic-configurez
Mon espace
ic-calculez
Calculez
ic-simulateur
Simulez
ic-guide
Guides
ic-contact
Contact
Recherche rapide
Type ?
Rechercher
Mon espace
Profitez de nos outils pour mieux préparer votre projet.
Calculez
Retrouvez nos outils de calcul pour vous permettre de préparer au mieux votre projet.
Simulez
Profitez de nos simulateurs pour mieux préparer votre projet.
Nos guides
Profitez de nos guides immobiliers complet et obtenez toutes les réponses à vos questions.
Contact
Profitez de nos outils pour mieux préparer votre projet.
ic-achat
Achat immobilier neuf
Acheter dans le neuf

Financement immobilier : Crédit immobilier et apport personnel

Apport personnel : 10% du montant total minimum

A la base du financement d'un projet immobilier se trouve l'apport personnel. S'il n'est pas obligatoire, il est fortement recommandé et apprécié par les banques et les organismes prêteurs ! Un minimum de 10 % d'apport personnel est souhaitable, pour obtenir des conditions plus avantageuses auprès des établissements bancaires.

Il existe plusieurs moyens de se constituer une épargne personnelle :

  • un héritage, une donation ou une entrée d'argent non prévue (ex : gains exceptionnels) ;

  • l'épargne, fortement appréciée par les établissements prêteurs, qui y voient le signe d'une bonne gestion des finances personnelles ;

  • le Compte épargne logement (CEL) et le Plan épargne logement (PEL), des produits d'épargne spécifiquement dédiés à l'achat immobilier, qui offrent des conditions avantageuses pour l'obtention d'un prêt ;

  • l'épargne salariale, via le déblocage d'une participation d'entreprise par exemple ;

  • la plus-value issue de la vente d'un bien immobilier.

Prêt bancaire : des dispositifs avantageux pour l'immobilier neuf

Acheter un bien immobilier neuf passe généralement par le recours à un prêt bancaire. Il est possible de combiner un crédit immobilier classique et un prêt bonifié, offrant un taux réduit :

  • le prêt à taux zéro renforcé (PTZ +), réservé aux foyers n'ayant pas été propriétaires de leur résidence principale au cours des deux années précédentes. Il est dédié à l'immobilier neuf et permet de financer une partie du coût de l'achat (18 % à 26 %), sous conditions de ressources et dans la limite d'un montant plafonné ;

  • le prêt Action Logement (ex 1 % Logement), réservé aux salariés dont l'entreprise cotise à un Comité interprofessionnel du logement (CIL). Il finance une partie de l'achat d'un bien immobilier neuf, puisqu'il est plafonné (entre 7 000 € et 25 000 € selon la zone géographique). Une majoration de 5 000 € et 10 000 € peut être accordée (mobilité professionnelle, moins de 30 ans, etc.). Pour bénéficier du prêt Action Logement, il faut respecter les plafonds de ressources du PLI (prêt locatif intermédiaire) et souscrire une assurance décès-invalidité ;

  • le prêt aux fonctionnaires, réservé aux agents de la fonction publique et aux personnels des Régions et Départements. Il est soumis à un plafond de ressources, et doit compléter un prêt conventionné. Son montant varie de 1 500 € à 3 000 € environ, selon la surface et la zone géographique ;

  • le prêt des caisses de retraites complémentaire et mutuelles, dont les conditions varient selon les organismes. Il excède rarement 15 000 € ;

  • les prêts des collectivités locales, dont les conditions varient d'une région à l'autre.

Les prêts conventionnés ne peuvent pas compléter un prêt classique, mais ils offrent eux aussi des conditions avantageuses. Ils sont issus d'un accord entre un établissement prêteur et l'Etat, et peuvent couvrir le coût total de l'achat immobilier, tout en ouvrant droit à l'aide personnalisée au logement (APL). Les différentes formules de prêts conventionnés (PAS, PSLA, PLS, PLI) sont soumises à différents plafonds de ressources.

289089197643 233033197641 Logements 0