Quelles aides financières pour une construction écologique ?

L’achat ou la construction d’un logement performant sur le plan environnemental est vivement encouragé par les pouvoirs publics. C’est ce qui explique la profusion de dispositifs et aides financières pour la construction écologique. Découvrez celles qu’il faut connaître.

Les prêts aidés

  • L’éco-PTZ : accordé sous conditions pour financer des travaux de rénovation énergétique, ce prêt peut atteindre un montant de 30 000 € selon les travaux financés. Il reste accessible jusqu’au 31 décembre 2021.
  • Le prêt de la Caf : la Caisse d’allocations familiales (Caf) peut attribuer un prêt pour effectuer des travaux d’amélioration du logement. Ce prêt est toutefois réservé aux assistantes maternelles qui gardent des enfants à leur domicile. Le montant du prêt Caf est de 1 067,14 € et la durée de remboursement de 3 ans. Le prêt ne peut financer plus de 80 % du montant de dépenses prévues.

Les aides de l’Anah

  • Le programme « Habiter mieux sérénité » : l’Agence nationale de l'habitat (Anah) peut attribuer une subvention pour des travaux d’amélioration de la performance énergétique du logement. La part prise en charge par l’Anah varie entre 35 % (pour les ménages modestes) et 50 % (pour les ménages très modestes), pour des travaux d’un montant de 20 000 € maximum.
  • Le dispositif « Ma PrimeRénov' » : il ouvre droit à une aide forfaitaire par poste de travaux réalisés. Pour bénéficier de cette aide, les travaux doivent appartenir à l'une des catégories suivantes : l’isolation ; le chauffage ; le ventilation ; le diagnostic et l’audit énergétique. L’aide accordée peut atteindre 13 000 € lorsqu’elle englobe l’aide au titre des certificats d’économie d’énergie (CEE).

Les primes

  • Les CEE ou prime énergie : ce dispositif permet, jusqu'au 31 décembre 2020, de financer des dépenses d’économies d’énergie pour une construction écologique. Le montant attribué peut aller jusqu’à 4 000 € selon les travaux financés.
  • La prime cash énergie : il s’agit d’une aide financière prévue par le ministère du Développement durable dans le contexte du dispositif des CEE. Cette prime est cumulable avec d’autres aides (CITE, TVA à 5,5 %, éco-prêt à taux zéro) et réservée aux adhérents de l’association CLCV (Consommation, Logement et Cadre de Vie).

Les aides fiscales

  • La TVA à 5,5 % pour la rénovation énergétique : cette TVA réduite s’applique aux travaux de rénovation énergétique (dépenses en faveur d'économie d'énergie, d'isolation thermique ou d'équipements de production d'énergie utilisant une source d'énergie renouvelable).
  • Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) : accordé sous conditions de ressources, ce crédit d’impôt permet de récupérer jusqu’à 2 400 € pour une personne seule et 4 800 € pour un couple soumis à imposition commune.
construction écologique

Les autres aides

  • Les aides des collectivités locales : renseignez-vous auprès de votre région et de votre commune ou intercommunalité. Les collectivités accordent parfois des aides spécifiques pour l’amélioration de la performance énergétique du logement. Certaines collectivités développent également, en partenariat avec d’autres acteurs, des dispositifs de micro-crédit destinés à financer la rénovation énergétique sans engendrer de difficultés de trésorerie pour les ménages modestes.
  • Aides des caisses de retraite et mutuelles : comme pour l’accession à la propriété, certaines caisses de retraite ou mutuelles proposent des primes ou aides spécifiques. N’hésitez pas à vous rapprocher de votre contact habituel pour lui poser la question.