Co-living

Concept et Définition

Face à la hausse généralisée des prix immobiliers dans les capitales occidentales et la montée de l’isolement social – pour toutes les générations et y compris dans les grandes villes –, les Millenials sont de plus en plus nombreux à se tourner vers le co-living. En quoi consiste ce type de location ? Qu’apporte-t-il de plus par rapport à la colocation ?

 

Vivre en collectivité : une pratique ancienne… remise au goût du jour

 

Le phénomène du co-living existe depuis longtemps : vivre à plusieurs et louer un grand appartement que l’on partage pendant ses études ou en début de vie active. La colocation n’est pas une nouveauté à proprement parler. Toutefois, si le principe n’est pas nouveau, c’est l’organisation qui change : des entreprises proposent aujourd’hui des biens immobiliers conçus pour y vivre à plusieurs.

La cible du co-living ? Ce sont les Millenials. Également appelée génération Y, cette classe d’âge est née dans les années 1980 et le début des années 1990. Elle maîtrise sur le bout des doigts les codes du digital et de l’économie du partage. Le co-living, réservable en ligne et axé sur le partage des espaces et de modes de vie, est donc pour cette catégorie d’âge une évidence.

 

Le modèle du co-living fondé sur un principe hôtelier

 

Dans le prolongement de la colocation, le co-living se fonde généralement sur un principe hôtelier. Les modalités de tarification diffèrent ainsi par rapport à la colocation classique. On paye un forfait tout inclus qui comprend l’électricité, le ménage, les charges pendant une période que l’on choisit et qui s’étend la plupart du temps entre 1 mois et 1 an.

Pour nombre de jeunes actifs, le co-living est une solution séduisante, qui permet d’obtenir des prestations de haut standing, y compris dans des villes où la tendance est à la hausse généralisée des loyers.

« Cette nouvelle forme d’habitat répond à un besoin actuel […] ; malgré des revenus réguliers, les jeunes actifs ont du mal à se loger en raison du prix élevé des locations ; cette génération en quête de bien être est de plus en plus partageuse, accordant davantage de place à l’usage », confirme Diego Harari, Directeur de l’Innovation et du Développement Durable chez VINCI Immobilier. Autant de constats qui ont poussé VINCI Immobilier à lancer Bikube, un concept novateur de résidences urbaines pour jeunes actifs souhaitant expérimenter une nouvelle manière de vivre.

 

Le co-living, des États-Unis à la France

 

À New-York, l’entreprise The We Company, également à l'origine du concept de co-working WeWork, propose des lieux de vie découpés sur le même modèle de ce qu’elle fait pour les bureaux. Le concept, intitulé WeLive, permet de proposer à des particuliers de vivre en communauté dans un grand logement qui propose de nombreuses commodités comme des rooftops (espaces de loisirs sur le toit), une piscine, une salle de jeux ou encore une salle de cinéma. L’expérience client est au cœur de ce type de location.

En France, le phénomène fait progressivement des émules. C’est le cas notamment à Paris, alors que les expériences de co-living devraient rapidement être étendues aux autres métropoles françaises. Dans la capitale, aux abords de La Défense et du Port de l’Arsenal, l’entreprise Colonies propose notamment des lieux de vie en communauté. La startup adopte les règles du co-living et propose des formules all inclusive comprenant des prestations haut de gamme.

 

Le marché du co-living appelé à se développer


Le marché du co-living devrait poursuivre sa croissance et sa diversification au cours des années qui viennent. « Cette forme d’habitat partagé a bien résisté à la crise dans la mesure où elle a permis de rompre l’isolement mais aussi d’accéder à des grandes surfaces et à des extérieurs. En réalité, le confinement a accéléré l’évangélisation du marché auprès des investisseurs », explique ainsi Vincent Desruelles, de l'institut Xerfi.

D’après cet expert dans les domaines de l’immobilier, du bâtiment et des services, le co-living va très rapidement changer de dimension. Des maisons en co-living (entre 10 et 20 lits), on va passer à des résidences de plus grande taille : « À partir de 2022, ce sont les grandes résidences (plusieurs dizaines à plusieurs centaines de lits) qui assureront l’essentiel de l’offre nouvelle […] Ces initiatives vont à l’évidence modifier la structure de la concurrence puisque les géants de l’immobilier pourraient représenter jusqu’à la moitié du parc de co-living à l’horizon 2023. »

Le co-living répond à une réelle demande des Millenials de vivre en communauté dans des espaces urbains. VINCI Immobilier va fortement contribuer au développement de ce secteur. Découvrez nos immeubles multi-usages conçus pour un nouvel art de vivre et de travailler.

Créez votre espace personnel et bénéficiez de nombreux avantages !

Vous n’êtes pas encore client ? Créez votre projet immobilier en quelques clics : sauvegardez vos recherches, accédez à nos simulateurs et calculettes, consultez l’ensemble de vos documents : plan, guide, brochure, lettre type et projetez-vous dans votre futur logement avec la visite virtuelle.

Vous êtes déjà client ? Suivez les étapes clés de votre projet, consultez l’avancement des travaux, pilotez votre suivi financier et retrouvez vos contacts privilégiés.

Je me connecte

Vous êtes intéressé ? Parlons-en au 0800 124 124

Découvrez nos actualités

L’œuvre « Nuée d’Iris » commandée par VINCI Immobilier est primée
À Nice, le quartier du Ray parachève sa mue avec cette nouvelle résidence
InDéfense, le nouveau siège de VINCI Immobilier mais pas que !