Stratégie bas-carbone des résidences gérées

Pour pallier l’artificialisation des terres qui cause une perte de biodiversité, la loi Climat et résilience fixe un objectif de zéro artificialisation nette des sols (ZAN) à l'horizon 2050. Dans ce contexte, VINCI Immobilier s’engage à atteindre cet objectif dès 2030, soit 20 ans plus tôt.

La stratégie ZAN de VINCI Immobilier

En réponse à sa promesse de zéro artificialisation nette, VINCI Immobilier élabore une nouvelle stratégie environnementale dédiée aux résidences gérées Ovelia et Student Factory. VINCI Immobilier est le premier promoteur français à s’engager dans la lutte contre l'artificialisation des sols. Pour y parvenir, d’ici 2030, plus de la moitié de l’activité immobilière du groupe sera dédiée au recyclage urbain.

La stratégie ZAN de VINCI Immobilier

Réduire de 40 % l’empreinte carbone résidentielle

Un des points clés de cette stratégie environnementale est de réduire de 40 % la consommation énergétique des habitants de résidences gérées Ovelia et Student Factory d’ici 2030. Pour cela, il fallait déjà instaurer une nouvelle unité de mesure comprise par tous. C’est en se focalisant sur les émissions de CO2 à l’usage du logement que l’empreinte carbone résidentielle est née. Le constat est frappant : il en résulte que l’empreinte carbone résidentielle d’un résident Ovelia ou Student Factory est plus basse que celle d’un senior ou d’un étudiant en logement privé. L’écart se justifie par la performance énergétique de ces résidences récentes, mais aussi par la mutualisation des services et des espaces.

Une stratégie qui repose sur trois piliers

La stratégie bas-carbone de VINCI Immobilier repose sur trois piliers. Le premier d’entre eux est en route depuis l’été 2023. Il consiste à intégrer un nouveau cahier des charges pour viser une meilleure performance environnementale en phase d'exploitation (installation de pompes à chaleur très performantes, de systèmes de récupération de chaleur des eaux, d’équipements à faible consommation…). Grâce à la baisse des charges liée à une conception bas-carbone, ce nouveau modèle est sans surcoût pour l’exploitant, le résident et l’investisseur.

Une stratégie qui repose sur trois piliers

Le second pilier de la stratégie est entre les mains de l’exploitant qui a pour objectif de réduire la consommation énergétique de la résidence. Pour cela, il utilise un outil de pilotage intelligent pour lequel il a été formé et qui sera installé dans les nouvelles résidences. Pour finir, le dernier pilier consiste à accompagner les résidents vers un mode de vie moins carboné. Ce qui signifie plus de circuits courts, une sensibilisation aux écogestes ou encore à l’utilisation des navettes électriques des résidences Ovelia.

Enfin, VINCI Immobilier projette d’étendre cette stratégie à plus de 2 500 seniors et 1 800 étudiants déjà présents dans les résidences gérées Ovelia et Student Factory au moment des renouvellements de baux.

Découvrez nos actualités

Universeine : 504 logements en VEFA et un ensemble de nouveaux bureaux au cœur de l’écoquartier
Comment réduire sa facture énergétique ?
La réhabilitation de monuments historiques