LMNP : Louer un bien sur Airbnb

Le dispositif du loueur en meublé non professionnel permet à l’investisseur de bénéficier d’avantages fiscaux lorsqu’il propose à la location un bien meublé. Vous proposez votre bien sur une plateforme de type Airbnb et vous vous demandez comment déclarer vos revenus LMNP ? On vous explique.

 

Quels logements peuvent être proposés sur Airbnb ?

 

Airbnb est une plateforme collaborative qui met en relation des particuliers pour la location de logements pendant des durées variables, d’une nuitée à plusieurs mois.

4 types de logement peuvent être proposés sur Airbnb :

  • Des logements entiers ;
     
  • Des chambres privées ;
     
  • Des chambres d’hôtel ;
     
  • Des chambres partagées.

 

Quelle est la différence entre une location Airbnb et une résidence de tourisme ?

 

Les locations Airbnb ne sont pas gérées par des exploitants professionnels. Si des services (ménage après le départ…) peuvent être offerts ponctuellement dans le cas des locations Airbnb, l’offre de services est ainsi nettement plus réduite qu’en résidence de tourisme.

Autre particularité, des restrictions peuvent être apportées aux locations Airbnb par des arrêtés municipaux (par exemple, interdiction de louer plus de 120 jours par an à Paris). L’objectif des communes est d’éviter que le développement de l’offre de logements de type Airbnb ne se fasse au détriment de l’offre locative classique. Certains propriétaires préfèrent en effet louer leur logement sur la plateforme plutôt que de signer un bail classique car ils sont à la recherche d’un rendement locatif plus élevé.

 

Comment déclarer une location Airbnb ?

 

Lmnp location courte durée

Les exigences en matière de déclaration d’un logement Airbnb ne sont pas les mêmes selon le type de logement :

  • S’il s’agit de votre résidence principale, vous n’avez pas à déclarer votre location si vous la proposez pour une durée inférieure à 4 mois par an. Comme évoqué un peu plus haut, il peut toutefois exister des obligations spécifiques dans certaines communes ;
     
  • S’il s’agit de votre résidence secondaire, vous devez envoyer une simple déclaration à votre municipalité. Vous pouvez prendre contact avec votre mairie pour savoir si des obligations spécifiques existent. Bon à savoir, si vous louez une simple chambre dans votre résidence principale, vous n’avez pas besoin de déclarer votre logement à la municipalité. De plus, il n’y a pas de limite de durée de location.

 

Les obligations déclaratives que nous venons d’évoquer concernent les formalités au moment de la mise en location mais qu’en est-il des obligations fiscales, une fois que le propriétaire commence à percevoir ses premiers revenus locatifs ? Sachez que les revenus tirés d’une location de type Airbnb sont exonérés d’impôt sur le revenu dès lors qu’ils n’excèdent pas 760 € pour la résidence principale. Au-delà de ce seuil, les revenus LMNP issus d’une location Airbnb sont imposables dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Vous avez alors le choix entre 2 régimes :

  • D’une part, le micro-BIC qui permet de bénéficier d’un abattement de 50 % pour un meublé saisonnier classique (71 % pour une location saisonnière classée ou chambre d’hôtes). Ce régime est plus avantageux pour vous si vous estimez que le montant total de vos charges est inférieur au montant de l’abattement fiscal. L’abattement de 50 % sur les loyers est au minimum de 305 €, qu’il s’agisse de votre résidence principal ou non. Cet avantage est cumulable avec l’exonération partielle portant sur la résidence principale ;
     
  • D’autre part, le régime réel. Dans ce cas, vous déduisez de vos revenus locatifs l’ensemble de vos charges.

 

Parallèlement, vous devez également payer la taxe d’habitation et/ou la taxe foncière. En revanche, les locations Airbnb ne sont pas soumises à la TVA si vous n’incluez pas de services supplémentaires.

La taxe de séjour est directement acquittée par les voyageurs dans certaines agglomérations (Ajaccio, Annecy, Antibes, Avignon, Biarritz, Bordeaux, Cannes, Chamonix, La Rochelle, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Nantes, Nice, Paris, Saint-Malo, Strasbourg ou Toulouse). Les municipalités déterminent un taux compris entre 1 et 5 % du prix de la nuit par personne. Ce prélèvement étant compris dans les frais de service, vous n’avez donc aucune démarche spécifique à effectuer en tant que propriétaire.

 

Exemple concret de déclaration Airbnb

 

Vous vous demandez quel régime fiscal choisir pour votre location Airbnb ? Voici un exemple concret qui vous permettra de mieux comprendre les tenants et aboutissants de chaque option fiscale :

Vous avez loué votre appartement à la mer sur Airbnb et facturé à vos locataires un montant total de 10 000 € (9 000 € de loyers et 1 000 € de ménage) en 2022. Par souci de simplification, la commission prélevée par Airbnb (3 % du montant total des réservations) est la seule charge constatée. Vos charges s’élèvent donc à 3 % x 10 000 € = 300 €.

Vous déclarez à l’administration fiscale vos revenus locatifs bruts, soit 10 000 €.

 

Voici le montant de l’imposition en fonction du régime choisi :

  • Au régime micro-BIC. Après abattement de 50 %, l’assiette de l’imposition est de 5 000 €. Si votre tranche marginale d’imposition est de 30 %, vous serez imposé au taux de 30 % au titre de l’impôt sur le revenu, puis 17,2 % au titre de l’impôt sur le revenu soit : (30 % + 17,2 %) x 5 000 € = 2 360 € ;
     
  • Au régime réel. Vous déclarez la différence entre vos revenus bruts et vos charges réelles, soit : 10 000 € - 300 € = 9 700 €. Le montant de l’imposition est de : (30 % + 17,2 %) x 9 700 € = 4 578 €.

Dans cet exemple, on voit qu’il est plus intéressant de choisir le régime micro-BIC car la fiscalité du propriétaire est moins élevée.

 

Je loue sur Airbnb, comment savoir quel montant déclarer ?

 

Afin de vous aider dans la déclaration de vos revenus, Airbnb vous adresse chaque année, au mois de janvier, un e-mail dans lequel vous retrouverez le détail de vos obligations déclaratives ainsi qu’un lien vous permettant d’accéder facilement à l’ensemble de vos revenus bruts sur Airbnb.

C’est bien le montant total brut des transactions – incluant la rémunération de la plateforme due par le vendeur – que vous devez reporter sur votre déclaration de revenus. Si vous louez votre logement sur Airbnb, le montant brut comprend le prix de la location, y compris les frais de ménage et frais de service de la plateforme. Si vous proposez une Expérience, le montant brut inclut le prix de l’Expérience et les frais de service de la plateforme.

La plateforme transmet automatiquement vos informations à l’administration fiscale, ce qui ne vous dispense pas de réaliser vos obligations fiscales annuelles.

 

Pour approfondir votre connaissance du fonctionnement de la location meublée, découvrez notre article consacré aux avantages LMNP.

 

Ces programmes peuvent vous intéresser...
L'ENVOLEE
17000 LA ROCHELLE
Pinel
LMNP
Soyez le premier à être informé
J-25avant commercialisation
Avant-Première
Date de commercialisation 15/05/24
Résidence services
METAMORPHOSE
92150 SURESNES
Pinel

OFFRES EXCEPTIONNELLES

Dernières opportunités
Livraison : 4e trimestre 2018
VILLA CANDIDE
06000 NICE
TVA réduite
Pinel

OFFRE PINEL JUSQU'AU 10 MAI

L'HARMONIE DES FORTS
74150 RUMILLY
Pinel

OFFRE PINEL JUSQU'AU 10 MAI

Nos actualités

Student Factory, une nouvelle génération de logements étudiants créée par VINCI Immobilier
L’immobilier reste plus que jamais une valeur refuge
Un concentré d’innovations au service du développement durable et du vivre-ensemble