Immobilier : quels sont les avantages du régime micro-BIC ?

Les revenus tirés de la location meublée sont imposés dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). En ce qui concerne vos obligations déclaratives à l’impôt sur le revenu, vous pouvez opter pour le régime réel ou le régime micro-BIC, sous conditions.

Pourquoi investir dans une location meublée ?

Lorsque vous faites un investissement immobilier, vous avez la possibilité de louer votre logement vide (location nue) ou meublé (location meublée). Le choix du type d’investissement fait partie des étapes essentielles pour qui souhaite investir sur le marché locatif.

La location meublée comporte de nombreux avantages. Tout d’abord, il s’agit d’une solution attractive du point de vue du locataire, qui n’aura ainsi pas à se soucier d’acheter du mobilier ou d’organiser un déménagement d’envergure. Le locataire peut aussi compter sur la souplesse du contrat de location (durée, préavis…). Autant d’avantages qui peuvent aider à louer votre bien locatif plus rapidement.

Du côté de l’investisseur aussi, il y a des avantages. La location meublée gérée en résidence services est particulièrement intéressante. L’investisseur n’a pas à se préoccuper des formalités liées à la gestion locative (qui sont prises en charge par le gestionnaire) et bénéficie de loyers garantis. Parallèlement, la fiscalité de la location meublée et, en particulier, le régime micro-BIC ajoute à l’attrait de ce type d’investissement locatif.

Avantages du micro-bic

Qui peut bénéficier du régime micro-BIC ?

Le régime micro-BIC est accessible dès lors que le montant des recettes de l'année précédente ou de l'avant-dernière année ne dépasse pas 72 600 € pour les locations de locaux d'habitation meublés ou 176 200 € pour les locations de chambres d'hôtes et meublés de tourisme classés.

Dès lors que vos recettes locatives sont inférieures à ces seuils, vous pouvez donc bénéficier du régime micro-BIC.

Pourquoi le régime micro-BIC est-il si intéressant ?

Le régime micro-BIC permet de bénéficier d’un abattement forfaitaire sur les revenus locatifs de 50 % pour les locations de locaux d'habitation meublés ou 71 % pour les locations de chambres d'hôtes et meublés de tourisme classés (avec un minimum de 305 €).

Si les charges liées à votre investissement locatif sont inférieures à 50 % de vos revenus locatifs, vous constatez un gain financier. Mais ce n’est pas le point fort du régime micro-BIC. Ce régime se distingue également par son formalisme relativement réduit.

Comment déclarer des revenus locatifs en micro-BIC ?

Dans le cadre du statut LMNP, vous devez suivre les étapes suivantes :

  • Pour une location meublée classique, vous devez renseigner dans les lignes 5ND, 5OD ou 5PD le montant total des sommes encaissées. Ce montant comprend (loyers, charges facturées au locataire et provisions pour charges). L’abattement forfaitaire de 50% sera automatiquement appliqué.
  • Pour une location de meublés de tourisme classés ou de chambres d’hôtes, vous devez saisir le montant total de vos recettes locatives dans les lignes 5NG, 5OG, 5PG. Un abattement forfaitaire de 71 % (avec un minimum de 305 €) sera appliqué.

Quels sont les inconvénients du régime micro-BIC ?

Le respect des seuils du régime micro-BIC implique un suivi strict des revenus locatifs. Ainsi, si les obligations déclaratives découlant du régime micro-BIC sont relativement simples, il est indispensable de suivre correctement l’ensemble des revenus encaissés et des charges payées. Pour vous accompagner dans vos démarches, il est possible d’utiliser un logiciel de tableau de bord ou un logiciel de comptabilité simplifiée.

Sur le plan fiscal, il convient également de noter que le régime micro-BIC ne permet pas de déduire les charges réelles (intérêts d’emprunt, achat des meubles, assurances…). Si vous souhaitez changer de régime d’imposition en cours d’année, vous pouvez demander la levée d’option par lettre recommandée avec accusé de réception auprès de l’administration fiscale. Cette demande doit impérativement être effectuée avant le 1er février.

L’impôt sur le revenu n’est pas la seule composante de la fiscalité du propriétaire. Dans certains cas bien précis (location d’un meublé de tourisme, par exemple), vous êtes susceptible de devoir verser d’autres contributions telles que des cotisations sociales. Si vous avez déjà versé des cotisations, vous devez déclarer le montant de vos recettes lignes 5NW à 5PJ pour éviter que les revenus correspondants ne soient soumis aux prélèvements sociaux par la DGFiP.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter nos autres articles accessibles gratuitement sur notre site.

Créez votre espace personnel et bénéficiez de nombreux avantages !

Vous n’êtes pas encore client ? Créez votre projet immobilier en quelques clics : sauvegardez vos recherches, accédez à nos simulateurs et calculettes, consultez l’ensemble de vos documents : plan, guide, brochure, lettre type et projetez-vous dans votre futur logement avec la visite virtuelle.

Vous êtes déjà client ? Suivez les étapes clés de votre projet, consultez l’avancement des travaux, pilotez votre suivi financier et retrouvez vos contacts privilégiés.

Je me connecte

Parce que la satisfaction client est pour nous une priorité

Avec VINCI Immobilier 4YOU, nous nous engageons à vos côtés à chaque étape de votre projet

Délais

Si le bien immobilier n’est pas livré à la date fixée dans l’acte de vente, VINCI Immobilier s’engage à verser une compensation financière, hors retard du réservataire.

Qualité

Si les réserves de livraison ne sont pas levées dans le délai de 60j calendaires, ( 90j le cas échéant ) VINCI Immobilier s’engage à verser jusqu’à 2000 Euros TTC

En savoir +

Découvrez nos actualités

Calypso, un programme mixte durable situé à La Rochelle
À Nice, le quartier du Ray parachève sa mue avec cette nouvelle résidence
Un nouveau cap vers des constructions neuves et vertes