Quand peut-on renégocier son prêt immobilier ?

La baisse des taux de crédit immobilier rend plus attractive la renégociation d’un crédit immobilier. Une autre option courante est le rachat de crédit par un autre établissement. Dans ce contexte, comment savoir si c’est le bon moment pour renégocier son prêt immobilier ?

Le bon moment pour renégocier son prêt immobilier dépend notamment du capital restant dû, de l’ancienneté du prêt et du montant des frais liés à l’opération.

Quand est-il opportun de renégocier son prêt immobilier ?

Vous pouvez avoir intérêt à renégocier votre emprunt immobilier dans plusieurs cas de figure :

  • Lorsque vous souhaitez diminuer vos mensualités de remboursement. Chaque mensualité comprend une part de capital et une part d’intérêt d’emprunt. Renégocier votre prêt peut vous permettre de diminuer les intérêts et, ainsi, réduire le montant que vous remboursez chaque mois à la banque.
  • Lorsque vous avez besoin d’abaisser votre durée de remboursement. Si vous maintenez vos mensualités inchangées – malgré la baisse de taux – vous avez aussi la possibilité de rembourser plus vite votre crédit immobilier. Vous vous désendettez ainsi plus rapidement.

Il peut être intéressant de renégocier son prêt immobilier lorsque les taux moyens constatés dans sa région sont inférieurs à son taux de crédit immobilier. Pour le savoir, vous pouvez par exemple consulter les baromètres mensuels publiés sur leur site internet par les principaux courtiers en ligne. On estime généralement que l’écart entre le taux actuel et le nouveau taux doit être au minimum de 0,7 point pour que l’opération soit intéressante.1

Renégocier son prêt immobilier peut également s’avérer pertinent lorsqu’on se trouve plutôt au début du remboursement du prêt, car la part d’intérêts contenue dans la mensualité de remboursement est plus élevée. Pour le vérifier, il vous suffit de vous reporter à votre tableau d’amortissement.

Enfin, vous pouvez envisager une renégociation de prêt immobilier lorsque la durée de remboursement restante est supérieure à la durée écoulée, ou lorsque le montant du capital restant dû est suffisamment élevé. Bon à savoir, s’il reste seulement quelques milliers d’euros à rembourser, un remboursement anticipé du prêt immobilier peut s’avérer plus intéressant.

Concrètement, pour savoir quand renégocier son prêt immobilier, il convient donc de passer trois critères principaux en revue : la durée restant de remboursement du prêt (qui doit être supérieure à la durée écoulée, le montant du capital restant dû (qui doit être suffisamment élevé) et la différence entre l’ancien et le nouveau taux (qui doit être assez intéressante). Le montant des frais annexes (frais de dossier, éventuelle commission du courtier…) peut aussi constituer un point d’attention.

Quels arguments pour renégocier son prêt immobilier ?

Plusieurs arguments peuvent être mobilisés pour renégocier un prêt immobilier avec votre banque :

  • L’opportunité pour l’établissement bancaire de vous fidéliser, sachant que vous avez aussi la possibilité de faire racheter votre crédit par une autre banque.
  • La possibilité de vous équiper avec des produits d’épargne ou d’assurance supplémentaires
  • La qualité de votre dossier (stabilité de la situation professionnelle, niveau de revenus…)
  • Un futur projet immobilier nécessitant de contracter un nouvel emprunt, potentiellement auprès de la même banque

Dans tous les cas, il est important de veiller à la complétude du dossier, de la même manière que pour une demande de financement initiale.

Prêt immobilier : combien de temps entre deux renégociations ?

Il n’existe pas de délai légal entre deux renégociations de prêt immobilier. Autrement dit, vous pouvez renégocier votre prêt immobilier autant de fois que vous le souhaitez. Même après une première renégociation de crédit immobilier, il peut donc s’avérer opportun de suivre l’évolution des taux et de solliciter régulièrement sa banque pour une simulation.

Toutefois, les frais liés à la renégociation (ou au rachat de crédit immobilier, le cas échéant) doivent avoir été amortis entre les deux périodes pour que l’opération soit in fine intéressante financièrement.

Bien évaluer les frais pour savoir quand renégocier son prêt immobilier

Le montant des frais liés à la renégociation doit est inférieur au gain financier obtenu :

  • En cas de renégociation, des frais de dossier peuvent notamment s’appliquer. Même si votre crédit immobilier reste domicilié au sein de la même banque, l’établissement peut vous demander une contribution financière destinée à couvrir le coût des démarches administratives (édition de la nouvelle offre de prêt, réalisation d’un nouveau tableau d’amortissement…).
  • En cas de rachat par une autre banque, vous pouvez, notamment en fonction de ce qui est prévu dans votre contrat de prêt, être amené à régler des pénalités de remboursement anticipé, de nouveaux frais de garantie, les honoraires du courtier le cas échéant… Le montant de la nouvelle assurance emprunteur peut aussi potentiellement se montre plus élevé.

La renégociation d’un crédit immobilier en cours peut permettre de récupérer des marges de manœuvre financières supplémentaires en vue de réaliser un nouvel achat immobilier.

1 https://www.economie.gouv.fr/particuliers/credit-pret-immobilier-renegocier-racheter

Créez votre espace personnel et bénéficiez de nombreux avantages !

Vous n’êtes pas encore client ? Créez votre projet immobilier en quelques clics : sauvegardez vos recherches, accédez à nos simulateurs et calculettes, consultez l’ensemble de vos documents : plan, guide, brochure, lettre type et projetez-vous dans votre futur logement avec la visite virtuelle.

Vous êtes déjà client ? Suivez les étapes clés de votre projet, consultez l’avancement des travaux, pilotez votre suivi financier et retrouvez vos contacts privilégiés.

Je me connecte

Vous êtes intéressé ? Parlons-en au 0800 124 124