ic-search
Recherche
ic-configurez
Mon espace
ic-calculez
Calculez
ic-simulateur
Simulez
ic-guide
Guides
ic-contact
Contact
Recherche rapide
Type ?
Rechercher
Mon espace
Profitez de nos outils pour mieux préparer votre projet.
Calculez
Retrouvez nos outils de calcul pour vous permettre de préparer au mieux votre projet.
Simulez
Profitez de nos simulateurs pour mieux préparer votre projet.
Nos guides
Profitez de nos guides immobiliers complet et obtenez toutes les réponses à vos questions.
Contact
Profitez de nos outils pour mieux préparer votre projet.
ic-achat
Achat immobilier neuf
Acheter dans le neuf

Taux variable ou taux fixe ?

Différence entre un taux fixe et un taux variable

Un prêt immobilier dont le taux nominal est fixe donne des mensualités identiques sur toute la durée des remboursements. À l’inverse, lorsqu’il est variable, les échéances peuvent augmenter ou diminuer, en fonction des variations d’un indice de référence.

Rembourser un prêt immobilier avant sa fin prévue

Lorsque l’on rembourse un prêt à crédit fixe de manière anticipée, on s’expose à des pénalités de remboursement anticipé. C’est le cas par exemple pour la revente d’un logement avant la fin du prêt ou lors d'un rachat. Un contrat de prêt à taux variable n’inclut généralement pas d’indemnité de remboursement anticipé, s’il est sujet à varier de 1%. Il est cependant de coutume de n’accepter de taux variable que si le prêteur lève les indemnités.

Quand choisir un taux fixe ?

L’emprunteur bénéficiant d’un taux fixe sait exactement combien lui coûtera son bien immobilier sur toute la durée du prêt. C’est pour cette raison que le taux fixe est recommandé pour les résidences principales et secondaires.

Quand choisir un taux variable ?

L’emprunteur se tournant vers le taux variable peut voir ses mensualités augmenter. C’est la raison pour laquelle ce choix est plutôt associé à un investissement immobilier locatif. Les loyers perçus viendront compenser les éventuelles augmentations des mensualités, tandis que les baisses ne seront que bénéfices. Mais surtout, la formule est intéressante si l’investisseur souhaite revendre à court ou moyen terme. Il a effectivement plus de chances de négocier la levée des pénalités de remboursement anticipé avec un crédit à taux immobilier variable.

Bien protéger son prêt à taux variable

Le crédit immobilier à taux variable se base sur un indice de référence. Couramment, cet indice est EURIBOR, qui représente la moyenne des taux interbancaires sans garantie des 50 plus grandes banques européennes. Les mensualités ne peuvent augmenter ou diminuer qu’en proportion des variations de cet indice. L’emprunteur doit choisir sa période de révision avec précaution. Plus elle est courte, plus ses mensualités pourront varier. En complément, on installe un pourcentage maximum d’augmentation, appelé cape. Un prêt à taux variable capé ne pourra pas augmenter de plus de 1%. Le prêteur peut également limiter les possibilités de baisse du taux variable, afin de se protéger.

La solution du taux mixte ou hybride

Un prêt immobilier à taux mixte inclut une première partie fixe et une deuxième variable. La particularité de cette solution est que le taux nominal de la partie fixe est relativement avantageux. Il s’agit d’un taux d’appel destiné à compenser le risque que prendra l’emprunteur, une fois arrivée la partie variable.

289089197643 233033197641 Logements 0