Comment calculer sa réduction d'impôt avec loi Pinel ?

L’investissement immobilier permet de combiner plusieurs avantages. L’immobilier neuf permet en effet de réaliser un placement rentable et attractif, tout en bénéficiant de réductions d’impôts. Le dispositif Pinel, en particulier, offre la possibilité d’investir dans les zones tendues où la demande locative est la plus forte avec, à la clé, une réduction d’impôts. Comment optimiser ses finances grâce à la loi Pinel ?

Payer moins d'impôts grâce à l’investissement locatif

Censi-Bouvard, loueur en meublé non professionnel (LMNP), Malraux,... : il existe en France de nombreux dispositifs fiscaux. Cette liste n’est d’ailleurs pas exhaustive puisqu’elle n’inclut pas, notamment, la loi Pinel qui est pourtant un des dispositifs de défiscalisation les plus appréciés et les plus répandus.

Quelle formule de calcul pour la réduction d'impôt Pinel ?

Afin de déterminer l’impact du dispositif Pinel sur vos finances, il convient d’appliquer la formule de calcul suivante : taux de réduction d’impôts x prix d'achat.

Le taux de réduction d’impôts est variable selon la durée d’engagement de location choisie au préalable par l’investisseurs. Les différents taux du Pinel sont : 12 % pour 6 ans de location ; 18 % pour 9 ans de location ; 21 % pour 12 ans de location. A noter que la réduction est répartie sur la durée d'engagement.

Le prix d’achat est fixé par le promoteur immobilier qui commercialise le programme neuf éligible Pinel. Comme pour tout achat immobilier neuf, le prix d’acquisition n’est pas le même selon la région d’investissement, les prestations du programme neuf ou encore les caractéristiques du bien immobilier neuf (surface, étage, orientation, présence d’un extérieur, etc.).

Découvrez comment optimiser vos finances grâce à ce dispositif en utilisant notre simulateur Pinel.

 

Calcul reduction impot Pinel

 

Les limites applicables en loi Pinel

Pour estimer précisément l’impact positif de la loi Pinel sur votre situation patrimoniale, il convient de bien connaître le limites applicables à ce dispositif. Ainsi, il est possible de défiscaliser en loi Pinel pour 2 logements maximum. L’avantage fiscal est calculé sur un montant de 300 000 € d'investissement maximum et sur un plafond de 5500 €/m² maximum.

Etapes à suivre pour un investissement Pinel

L’investissement en loi Pinel doit se faire dans le cadre d’une stratégie patrimoniale maîtrisée. Il convient de ne pas faire l’impasse sur un certain formalisme. Les étapes suivantes font partie des passages obligés :

  • Evaluer sa situation patrimoniale
  • Identifier la meilleure opportunité
  • Négocier son crédit immobilier
  • Passer chez le notaire
  • Suivre le chantier
  • Préparer la réception des travaux et la livraison de l’appartement
  • Anticiper la mise en location
  • Effectuer les déclarations fiscales.

Sortie de l’investissement Pinel

La dernière étape est constituée par la sortie du dispositif. Si le bail est parvenu à son terme (au bout de 6, 9 ou 12 ans), vous êtes libre de disposer du bien comme bon vous semble.

3 options sont alors possibles :

  • La revente en vue de réaliser un nouvel investissement en loi Pinel
  • La poursuite de la location en nu
  • La poursuite de la location en meublé pour optimiser votre fiscalité.