Ville durable : les constructions de demain

Le logement de demain passe notamment par le développement de la ville durable. En quoi consiste ce concept ? Quels sont les grands objectifs et enjeux de la ville durable ?

Définition : c’est quoi la ville durable ?

Le développement de la ville durable a notamment débuté avec la création d’écoquartiers un peu partout en France. Ces initiatives, qui ont vu le jour sur tout le territoire, ont permis d’expérimenter différentes techniques et de tester différentes actions telles qu’une meilleure gestion des déchets, le recyclage des eaux de pluie, le déploiement de nouvelles sources d’énergie renouvelable (éolien, photovoltaïque…), ou encore la création de jardins partagés.

L’environnement joue un rôle de plus en plus important dans les attentes des Français et le développement de la ville durable est un des moyens pour y répondre. 65 % des Français considèrent que « le facteur le plus important en termes de qualité de vie au quotidien réside dans un cadre de vie agréable, sain et non pollué », d’après un sondage commandité par France villes et territoires durables auprès de l’agence BVA.

L’objectif de la ville durable est de prendre en compte et d’agir à l’échelle locale, celle de la ville ou du quartier, sur des problèmes globaux. Cela peut notamment passer par :

  • La lutte contre l’artificialisation des sols
  • L’élimination des nuisances environnementales 
  • La préservation de la biodiversité
  • La recherche de la fraîcheur en ville
  • L’amélioration de la qualité de l’air
  • Le combat contre la pollution.

Quels sont les enjeux de la ville durable ?

Les enjeux de la ville durable sont triples :

  • Les enjeux environnementaux : développement d’une mobilité douce, sobriété énergétique, biodiversité et paysages, gestion des déchets, écoconstruction
  • Les enjeux sociaux : facilitation de l’accès aux ressources et aux services essentiels pour toute la population, développement de la cohésion sociale, lutte contre la ségrégation socio-spatiale
  • Les enjeux économiques : création d’emplois non délocalisables, développement des différents pans de l’économie verte.

En 2022, le gouvernement a lancé une stratégie nationale pour relancer la construction durable de logements. Cette stratégie s’adresse aux territoires s’inscrivant dans la démarche « Habiter la France de demain ». Quatre piliers sont mis en avant : la sobriété, la résilience, l’inclusion et la production. L’accélération de la transition des villes passe par une approche intégrée combinant recherche académique, développement des démonstrateurs de la ville durable, développement des compétences et métiers de demain, mise en place de plateformes numériques territoriales intégrées et mise en réseau des professionnels. L’amélioration de la sobriété bâtimentaire passe par le soutien à l’émergence d’offres innovantes, le déploiement de matériaux biosourcés et géosourcés, ou encore la massification de la rénovation énergétique. Enfin, le plan gouvernemental en faveur de la ville durable mise sur le développement de filières françaises de pointe autour des nouvelles technologies ou du réemploi.

Quelles sont les différentes dimensions de la ville durable ?

ville durable 1
Les villes durables s’appuient sur différentes dimensions, telles que les économies d’énergie, la construction écologique et la mise en application des principes de l’architecture bioclimatique. Construire un logement écologique ne peut se penser de façon isolée : il convient également de prendre en compte l’environnement immédiat du logement. Une attention particulière doit donc être portée au respect de la biodiversité ou aux solutions de transport, par exemple.

Pour autant, le concept de ville durable ne se résume pas à un ensemble de considérations techniques ou une série de nouvelles technologies. La ville durable passe également par une évolution des usages et l’invention de nouveaux modes de vivre-ensemble. Ainsi, la ville durable se manifeste également par le développement de l’habitat partagé ou participatif. L’accent est mis sur l’inclusion sociale. La ville durable s’illustre également au travers du développement de nouvelles formes de mobilité et un meilleur partage de l’espace urbain entre véhicules motorisés, d’une part, et vélos et piétons, d’autre part. Entre autres initiatives relevant de la ville durable, on peut évoquer le développement de la vélorue ou la mise en place de systèmes d’échange entre véhicules et réseau électrique.

Enfin, cette description du concept de ville durable ne serait pas complète sans évoquer les questions de gouvernance. Le pilotage des différentes actions en faveur du développement durable doit se faire à une échelle pertinente : l’échelle de la rue, à l’échelle du quartier, à l’échelle de la municipalité, à l’échelle de l’intercommunalité… À chaque action, son niveau de pilotage optimal. Le travail en équipe et la pluridisciplinarité doivent être mis en avant afin de promouvoir une approche intégrée de la ville durable. Aspect environnemental, dimension économique, impacts en matière de cohésion sociale : un même problème peut avoir différentes facettes et une bonne solution pour les uns n’en est pas forcément une pour les autres. Il convient donc de faire preuve de transversalité. La démocratie locale est également favorisée, notamment à travers la mise en place de conseils de quartier ou de budgets participatifs.

Quels sont les labels qui permettent d’identifier les villes durables ?

Plusieurs labels permettent d’identifier et de récompenser les initiatives durables dans la ville :

  • Le label « ÉcoQuartier ». Lancée en 2009, la démarche ÉcoQuartier est une initiative du ministère de la Transition écologique. Elle fait suite à la loi Grenelle 2 et s’inscrit dans le cadre du plan « Ville durable ». Le label ÉcoQuartier a acquis une portée nationale en 2012. Il permet de distinguer une nouvelle manière de concevoir la ville, plus écologique et plus durable. Il est ouvert à de nombreuses catégories d’acteurs (collectivités territoriales, aménageurs, entreprises privées…)
  • La démarche « ÉcoCité ». Cette démarche a vu le jour dans le sillage de la loi du 3 août 2009 et du Grenelle de l’environnement. Elle concerne les métropoles, les grandes agglomérations, ainsi que les établissements publics d’aménagement. L’objectif de la démarche ÉcoCité est de renforcer l’attractivité des territoires urbains, de soutenir les efforts des villes (notamment en matière de lutte contre la pollution et l’artificialisation des sols), et de mieux prendre en compte les attentes des citoyens
  • Le label « Ville durable et innovante », développé par le Cerema et Efficacity. Ce label s’inscrit dans les 17 objectifs du développement durable formulés par l’ONU (Organisation des Nations unies), mais aussi la norme ISO 37101 et le RFSC (Reference Framework for Sustainable Cities).  Pour rappel, l’objectif 11 de l’ONU cherche à faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables. Le label « Ville durable et innovante » repose sur les cinq piliers que sont la gouvernance ; l’innovation ; la cohésion sociale et la qualité de vie ; la résilience ; et la transition économique  
  • Le label Biodivercity, qui distingue certaines résidences VINCI Immobilier. Ce label prend en compte les usagers et les espaces extérieurs importants. Il constitue également un outil de gestion du risque, ou de réponse technique, dans certains sites sensibles
  • Le label Destination Innovante Durable, qui a été créé par le réseau France Congrès et Événements. Ce label a été créé par les agglomérations qui mettent en place les conditions d’un tourisme durable, notamment en créant une offre de transport durable ou en incitant les touristes à consommer des produits respectueux de l’environnement
  • Les initiatives locales, telles que le label « Engagé à Lyon ». Ce label s’adresse aux structures de vente de biens ou services qui sont installées dans l’agglomération lyonnaise. Gestion environnementale, gestion sociale, achat et consommation responsables, engagement sociétal : ce label est structuré autour de plusieurs dimensions.

Quelle est la contribution de VINCI Immobilier à la ville durable ?

ville durable 2

L’immobilier neuf joue un rôle fondamental dans le développement de la construction durable. C’est pourquoi VINCI Immobilier s’est doté d’une nouvelle orientation stratégique qui place l’environnement au cœur de son projet d’entreprise. 

Cette stratégie, qui impacte notre façon d’opérer, s’anime autour de trois axes : 

  • Les milieux naturels
  • L’économie circulaire 
  • Le climat

Parmi les illustrations récentes de cette stratégie, on peut citer l’exemple de Polaris, une résidence située dans le nouveau quartier des Rives de la Bohrie à Ostwald. Ce projet résidentiel prend place au cœur d’un écrin de verdure de 50 hectares situé dans la métropole strasbourgeoise. Le programme Polaris est réalisé en béton bas carbone et en bois. La part belle est faite à l’utilisation de matériaux locaux comme le bois et la pierre. L’objectif est bel et bien de préserver des ressources ainsi que l’empreinte carbone afin de bénéficier d’une certification NF Habitat et le label E+C niveau E3C2. Les espaces verts situés autour de la résidence font l’objet d’une attention particulière, avec notamment l’installation de nichoirs à oiseaux et la création d’un refuge labellisé « Ligue pour la protection des oiseaux » (LPO).

VINCI Immobilier accompagne toutes les transformations de la ville de demain. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter les autres pages de notre site.

Ces programmes peuvent vous intéresser...
SURESNES (92)Metamorphose
En travaux
Pinel

OFFRES EXCEPTIONNELLES

Livraison
4ème trimestre 2018

OFFRES EXCEPTIONNELLES

NICE (06)Villa candide
En travaux
Pinel

OFFRES EXCEPTIONNELLES

RUMILLY (74)L'harmonie des forts
Livraison imminente
Pinel

OFFRE PINEL JUSQU'AU 30 JUIN

Découvrez nos actualités

Quels sont les freins et les leviers de la rénovation énergétique des logements selon les Français ?
À Nice, le quartier du Ray parachève sa mue avec cette nouvelle résidence
Stratégie bas-carbone des résidences gérées