Quel délai entre l'accord de principe et l'offre de prêt ?

L’accord de principe est une des toutes premières étapes de l’obtention d’un financement immobilier. Combien de temps s’écoule-t-il jusqu’à l’émission de l’offre de prêt ?

Combien de temps entre l’accord de principe et l’offre de prêt ?

Il s’écoule en moyenne 45 jours entre l’accord de principe et l’offre de prêt. Ce délai est purement indicatif et peut varier selon les établissements prêteurs.

L’accord de principe et l’offre de prêt ne doivent pas être confondus :

  • D’une part, l’accord de principe est un document par lequel l’établissement de crédit confirme qu’il accepte d’étudier votre demande de financement. Cet accord de principe constitue une première appréciation de la banque sur votre dossier, qui se fonde sur 3 critères principaux : la faisabilité du projet immobilier, la solvabilité de l’emprunteur et la capacité d’emprunt. L’accord de principe ne représente en aucun cas un contrat de prêt définitif.
  • D’autre part, l’offre de prêt immobilier est un document par lequel la banque vous propose formellement un crédit. Cette offre récapitule les obligations de l’emprunteur et du prêteur, les différents taux (taux débiteur fixe, TAEG et TAEA), le contrat d’assurance emprunteur, le montant total des mensualités, le coût total du crédit, la durée d’emprunt, le montant du capital emprunté et bien d’autres informations. A la réception de l’offre de prêt, vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours calendaires.

En d’autres termes, l’accord de principe représente le point de départ de votre recherche de financement, mais l’obtention de votre crédit immobilier ne devient officielle qu’à la réception de l’offre de prêt. Ce n’est qu’à partir de ce moment que vous pouvez vous engager réellement vis-à-vis du vendeur et signer l’acte authentique.

Autre point important, l’offre de prêt n’est en aucune manière une contre-proposition. Il ne peut s’agir, par exemple, d’un accord de principe biffé et complété de façon manuscrite pour matérialiser une actualisation des conditions de prêt. Le formaliste spécifique, évoqué précédemment, doit être respecté.

accord de principe prêt immobilier délai

Comment réduire le délai entre l’accord de principe et l’offre de prêt ?

Un certain temps s’écoule entre l’accord de principe et l’offre de prêt. Mais il existe de multiples raisons de souhaiter réduire ce délai. Par exemple, vous pouvez avoir besoin d’emménager dans votre futur logement car vous attendez une naissance et aimeriez préparer la chambre de bébé. Autre possibilité, vous pouvez avoir envie d’entrer dans les lieux plus rapidement car vous envisagez des travaux.

Alors, comment optimiser le calendrier de votre achat immobilier neuf ou ancien. Pour réduire le délai entre l’accord de principe et l’offre de prêt, vous pouvez :

  • Préparer votre dossier en réunissant tous les justificatifs nécessaires dès les débuts de vos recherches. Votre dossier de demande de prêt sera ainsi complet plus rapidement, ce qui permettra à la banque d’éditer l’offre de prêt plus promptement.
  • Transmettre les pièces justificatives demandées à la banque par voie électronique. Vous éviterez ainsi de perdre du temps du fait des délais postaux ou de l’attente d’un rendez-vous avec votre conseiller bancaire.
  • Passer par un courtier en crédit immobilier, qui pourra peut-être vous faire bénéficier de délais réduits dans le cadre des accords qu’il a passés avec les banques.

Le prêt peut-il être refusé même après l’accord de principe ?

L’accord de principe ne constitue pas une promesse de prêt de la banque. Votre crédit immobilier peut donc vous être refusé après un examen approfondi de votre demande.

Pour éviter ce type de déconvenue, vous pouvez mettre toutes les chances de votre côté en prenant des hypothèses réalistes et en fournissant des informations précises et actualisées (sur vos revenus, sur votre niveau d’apport personnel…) au moment d’établir l’accord de principe.

Accord de principe et attestation de financement : quelle différence ?

Vous avez repéré un bien immobilier et formulé une offre d’achat ? Apporter la preuve de la solidité de votre financement peut faire pencher la balance en votre faveur. Dans ce contexte, fournir un justificatif au vendeur peut constituer un atout décisif.

L’attestation de financement délivrée par un courtier peut être une bonne alternative à l’accord de principe. Elle s’appuie sur un examen complet de votre situation et peut s’avérer plus convaincante qu’une simple accord de principe qui, on l’a vu, peut déboucher sur un refus de prêt.

Vous souhaitez approfondir ce sujet ? Retrouvez tout ce qu’il faut savoir sur le prêt immobilier dans cet article. Nous y détaillons les différentes étapes du montage de dossier. Vous y trouverez également quelques conseils pour optimiser votre financement immobilier.

Découvrez nos actualités

VINCI Immobilier livre un hôtel de luxe 5* au cœur du quartier de l’Opéra à Paris
L’immobilier, une valeur refuge : 67% des 25-34 ans veulent devenir propriétaire
Universeine : 504 logements en VEFA et un ensemble de nouveaux bureaux au cœur de l’écoquartier