Comment utiliser un Plan d’épargne logement (PEL) ?

Comme pour tout achat immobilier, l’acquisition d’un logement neuf doit reposer sur un plan de financement solide et maîtrisé. L’apport personnel est une des composantes du plan de financement. Le Plan d’épargne logement (PEL) est un placement d’épargne qui peut être utilisé en vue de constituer tout ou partie de cet apport.

Plan d’épargne logement : définition

Le PEL est un placement réglementé. Cela signifie que son taux de rémunération, mais aussi ses conditions d’ouverture, de clôture ou de versements, sont encadrés par l’Etat.

Le PEL peut venir en complément d’un compte épargne logement (CEL), qui constitue l’autre pilier de l’épargne logement. Le plafond du PEL est fixé à 61 200 € et celui du CEL, à 15 300 €. Le taux de rémunération de ces deux placements diffère sensiblement puisque le taux du PEL est de 1 % et celui du CEL, de 0,25 %.

Dans quels cas ouvrir un PEL ?

Le PEL peut être ouvert pour trois raisons principales :

  • Pour y déposer ses liquidités. Toutefois, le taux de rémunération – qui varie en fonction de la date d’ouverture – est inférieur à celui d’autres placements sécurisés comme le fonds en euros de l’assurance-vie. De plus, les fonds sont bloqués pendant une certaine durée, puisque tout retrait effectué avant 4 ans entraîne des pénalités. Ainsi, le PEL n’est pas nécessairement le meilleur placement pour recevoir une épargne de précaution.
  • Pour financer un achat immobilier en bénéficiant d’un prêt PEL et, dans certains cas, d’une prime d’État. Cependant, en période de taux bas, le taux de crédit immobilier du PEL n’est pas toujours attractif.
  • Pour constituer un apport personnel en vue d’un futur achat immobilier. En imposant un versement initial de 225 € et des versements réguliers de 45 €/mois (ou 135 €/trimestre ou 270 €/semestre), le PEL est synonyme d’épargne régulière et sur le moyen terme. De part ses règles de fonctionnement très spécifique, le PEL est ainsi particulièrement adapté à la création d’un apport pour le prêt immobilier.

 

déblocage pel

Peut-on retirer de l’argent sur un PEL ?

L’argent déposé sur un PEL reste disponible. Pour autant, les possibilités de retrait sont encadrées. Après 4 ans, tout retrait effectué sur un PEL entraîne la fermeture du plan. Avant 4 ans, différentes pénalités s’appliquent, faisant du PEL un placement d’épargne pour le moyen terme avant tout :

  • En cas de retrait avant 2 ans, les intérêts du plan sont recalculés au taux du CEL en vigueur. Le retrait entraîne la fermeture du plan et l’épargnant ne peut pas bénéficier du prêt PEL.
  • En cas de retrait entre 2 et 3 ans, le taux de rémunération du PEL – qui est supérieur à celui du CEL – est maintenu mais il n’est pas possible de bénéficier du prêt PEL. Le retrait entraîne la fermeture du plan.
  • En cas de retrait entre 3 et 4 ans, le taux du PEL est maintenu et il est possible de bénéficier du prêt PEL, mais pas jusqu’à son montant maximum. Là encore, le retrait entraîne la fermeture du plan.

Qui peut emprunter avec le PEL ?

Le PEL n’est pas qu’un produit d’épargne. Il peut aussi permettre de financer un achat immobilier ou compléter un financement immobilier. Le titulaire du PEL accumule des droits à prêt pendant la phase d’épargne. Ces droits peuvent lui permettre d’obtenir un prêt immobilier à un taux privilégié et dans la limite d’un certain plafond. Néanmoins, il convient de toujours comparer le taux proposé avec les taux de marché proposés par les banques ou via les courtiers en crédit immobilier.

Depuis août 2016, le taux d’intérêt du prêt est fixé à 2,20 %. Le montant maximum du prêt épargne logement est de 92 000 €. Néanmoins, il n’est pas toujours possible d’emprunter ce montant car le plafond empruntable dépend des droits à prêt (eux-mêmes déterminés en fonction des intérêts obtenus sur le PEL).

Autre point à connaître, le prêt épargne logement ne peut pas tout financer. Il concerne uniquement l'achat ou la construction de la résidence principale, l'achat d'un terrain et la construction de votre résidence principale ou certains travaux dans la résidence principale.

Bon à savoir, ces droits à prêt peuvent aussi être transmis à une liste limitative de bénéficiaires. Ces derniers doivent ainsi avoir un lien de parenté avec le titulaire du PEL. Le prêt épargne logement peut être utilisé pour venir en aide à un proche, par exemple pour aider son enfant à réaliser son premier achat immobilier neuf.

Pour en savoir plus sur le financement immobilier, retrouvez notre guide complet en accès gratuit sur notre site internet.

Découvrez nos actualités

Maisons neuves : le nec plus ultra pour les acheteurs d’un bien immobilier neuf
L’immobilier, une valeur refuge : 67% des 25-34 ans veulent devenir propriétaire
Un nouveau cap vers des constructions neuves et vertes