Prêt immobilier sans apport, tout ce qu'il faut savoir

Votre apport personnel correspond à la part de votre épargne personnelle consacrée à votre achat immobilier. Votre apport peut venir compléter votre prêt immobilier ; certaines banques demandent par exemple que celui-ci couvre au moins les frais de notaire. Pour autant, un prêt immobilier sans apport, c’est possible ! Une solution attractive notamment pour les locataires, qui ne disposent pas du produit de la revente de leur résidence principale pour financer leur acquisition.

Prêt immobilier sans apport

L’apport personnel, un élément de votre dossier qui rassure le banquier

L’apport personnel, c’est-à-dire les fonds propres que vous allez investir dans votre achat immobilier, comporte deux avantages principaux :

  • Il permet d’alléger le poids de vos mensualités.
  • Il contribue à rassurer votre banquier sur votre capacité à rembourser vos échéances de prêt. L’existence d’une épargne personnelle – qu’elle soit déposée sur votre livret A, votre plan d’épargne logement ou encore un contrat d’assurance-vie – démontre votre capacité à mettre régulièrement de l’argent de côté. La présence d’un apport personnel améliore aussi la solidité du dossier, en évitant de faire reposer le financement sur le seul crédit immobilier. Sans apport, vous allez devoir convaincre votre banquier avec d’autres arguments.

Prêt immobilier sans apport : mode d’emploi

Alors, quels sont les éléments de votre dossier à mettre en avant pour parvenir à emprunter sans apport ? En voici quelques-uns :

  • Si vous êtes jeune, mettez en avant votre âge. Un banquier acceptera d’autant plus facilement que vous n’ayez pas d’économies si vous avez 30 ans plutôt que 50. Plus vous avancez en âge, moins le côté « cigale » est apprécié des prêteurs.
  • Insistez sur la stabilité de votre situation professionnelle. Pour être certain de votre capacité à rembourser votre crédit, les banques apprécient les clients qui sont en CDI (contrat à durée indéterminée) et dans la même entreprise depuis longtemps.
  • Démontrez que votre reste à vivre, c’est-à-dire la somme qui vous reste pour assumer vos dépenses courantes (alimentation, impôts, assurances, loisirs…) est suffisant une fois votre mensualité remboursée. Pour ce faire, n’hésitez pas à partager votre budget mensuel avec votre banquier, afin de lui donner un aperçu de vos dépenses récurrentes.
  • Choisissez une mensualité la plus proche possible de votre ancien loyer. Pour s’assurer que vous pourrez assumer vos remboursements, les établissements de crédit préfèrent que le montant de votre mensualité soit proche de celui de votre loyer actuel. N’oubliez pas qu’en tant que propriétaire, vous allez devoir supporter de nouvelles charges, comme la taxe foncière ou les gros travaux (ravalement, changement de chaudière…).


Misez sur un bien immobilier de qualité

Enfin, votre banquier va vérifier, qu’en cas de défaillance de votre part, il pourra récupérer ses fonds en vendant le bien. Il va donc regarder la qualité du bien (emplacement, état…) et son prix pour être certain que vous ne le surpayez pas. Miser sur un bien immobilier neuf constitue une garantie supplémentaire dans ce contexte.


Empruntez sans apport pour un investissement locatif

Vous ne cherchez pas à acquérir votre résidence principale (ou secondaire) mais à réaliser un investissement locatif ? Dans ce cas, les banques prêtent facilement sans apport, misant sur le fait que les loyers vont servir à rembourser les échéances du crédit. Pour éviter les mauvaises surprises, prévoyez tout de même un « matelas de sécurité » pour faire face à des périodes de vacance locative ou d’éventuels loyers impayés.

Sources :

https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/Publications/Fiches-pratiques/credit-immobilier

Accédez à votre espace client extranet

Suivi financier, avancée des travaux, rendez-vous clés... Depuis votre espace client, vous supervisez votre projet immobilier et êtes informés en temps réel. 

Connectez-vous

Vous êtes intéressé ? Parlons dès maintenant !

Nos conseillers restent disponibles par téléphone ou par email pour vous accompagner dans la réalisation de votre projet immobilier

Parce que la satisfaction client est pour nous une priorité

Avec VINCI Immobilier 4YOU, nous nous engageons à vos côtés à chaque étape de votre projet

Délais

Si le bien immobilier n’est pas livré à la date fixée dans l’acte de vente, VINCI Immobilier s’engage à verser une compensation financière, hors retard du réservataire.

Qualité

Si les réserves de livraison ne sont pas levées dans le délai de 60j calendaires, ( 90j le cas échéant ) VINCI Immobilier s’engage à verser jusqu’à 2000 Euros TTC

En savoir +