ic-search
Recherche
ic-configurez
Personnalisez
ic-calculez
Calculez
ic-simulateur
Simulez
ic-guide
Guides
ic-contact
Contact
Recherche rapide
Type ?
Rechercher
Personnalisez
Profitez de nos outils pour mieux préparer votre projet.
Calculez
Retrouvez nos outils de calcul pour vous permettre de préparer au mieux votre projet.
Simulez
Profitez de nos simulateurs pour mieux préparer votre projet.
Nos guides
Profitez de nos guides immobiliers complet et obtenez toutes les réponses à vos questions.
Contact
Profitez de nos outils pour mieux préparer votre projet.
ic-achat
Achat immobilier neuf
Acheter dans l'immobilier neuf

Prêt immobilier sans apport, c'est possible !

L’apport personnel rassure le banquier

L’apport personnel, c’est-à-dire les fonds propres que vous allez investir dans votre achat immobilier, a deux fonctions : alléger le poids de vos mensualités et rassurer le banquier sur vos qualités de gestionnaire et… votre capacité à rembourser vos échéances de prêt. Sans apport, vous allez devoir le convaincre avec d’autres arguments.


Être jeune, c’est mieux

Un banquier acceptera davantage que vous n’ayez pas d’économies si vous avez 20 ans plutôt que 40. Plus vous avancez en âge, moins le coté cigale est apprécié.


Un emploi stable et un « reste à vivre » suffisant

Pour être certain de votre capacité à rembourser votre crédit, les banques apprécient les clients qui sont en CDI (contrat à durée indéterminée) et dans la même entreprise depuis longtemps.

Plus que vos revenus, elles vont regarder votre « reste à vivre », c’est-à-dire ce qui vous reste pour assumer vos dépenses courantes (alimentation, impôts, assurances, loisirs…), une fois vos mensualités payées.


Une mensualité proche de votre ancien loyer

Pour s’assurer que vous pourrez assumer vos remboursements, les établissements financiers préfèrent que le montant de votre mensualité soit proche de celui de votre loyer actuel. N’oubliez pas, qu’en tant que propriétaire, vous allez devoir supporter de nouvelles charges, comme la taxe foncière ou les gros travaux (ravalement, changement de chaudière…)


Un bien de qualité

Enfin, votre banquier va vérifier, qu’en cas de défaillance de votre part, il pourra récupérer ses fonds en vendant le bien. Il va donc regarder la qualité du bien (emplacement, état…) et son prix pour être certain que vous ne le surpayez pas.


Un investissement locatif

Vous ne cherchez pas à acquérir votre résidence principale (ou secondaire) mais à réaliser un investissement locatif ? Dans ce cas, les banques prêtent facilement sans apport, misant sur le fait que les loyers vont servir à rembourser les échéances du crédit. Pour éviter les mauvaises surprises, prévoyez quand même de quoi faire face à des périodes de vacances locatives ou de loyers impayés.

289089197643 233033197641 Logements 0